Par Guylaine Campion, ND et journaliste

Avec l’âge, l’ostéoporose peut s’installer, rendant les os plus poreux et plus susceptibles de se fragiliser et de se fracturer. Cette maladie des os apparaît souvent après la ménopause et résulte d’une diminution de la masse osseuse. Les oestrogènes n’exercent plus leur effet protecteur. Son apparition peut être plus importante et rapide chez certaines femmes en raison de facteurs familiaux et hormonaux.  

Mais d’autres facteurs peuvent aussi être mis en cause : une carence en calcium, en phosphore ou en vitamine D, une prise prolongée de corticoïdes ou une insuffisance thyroïdienne non traitée.  

Heureusement, il existe des moyens naturels pour préserver la santé de nos os et prévenir l’ostéoporose.  

BIEN S’ALIMENTER POUR CONSERVER DES OS EN SANTÉ  

Pour conserver des os en santé, il est impératif de consommer beaucoup de fruits et de légumes qui sont riches en minéraux et de toujours maintenir un bon équilibre acido-basique. Il faut donc éliminer tous les aliments et produits acidifiants qui déminéralisent l’organisme : café, alcool, sucre, produits céréaliers raffinés.  Buvez plutôt du thé vert ou du thé japonais Sencha. Attention aux protéines animales qui augmentent la perte de calcium si elles sont consommées en trop grande quantité.

Mangez des aliments riches en vitamine D, tels que les poissons gras, l’huile de foie de morue, le jaune d’œuf, les huîtres, les champignons et les laitages. Consommez des légumes riches en antioxydants tels que le chou, le cresson et les épinards qui favorisent le renouvellement de la masse osseuse tout en procurant du calcium à l’organisme.  

Saviez-vous que le miel est riche en calcium et en phosphore et qu’il fortifie le squelette? Mangez des oignons rouges riches en quercétine. La quercétine possède un effet antioxydant et anti-inflammatoire et empêche l’os de se dégrader. Dans vos salades, optez pour l’huile d’olive. Riche en acide oléique, elle renforce la densité osseuse. N’oubliez pas la spiruline pour sa richesse en acides aminés, en vitamines et minéraux.  

ABSORBER ET FIXER LE CALCIUM AVEC LES PLANTES

Certaines plantes « amies des os » peuvent aider à prévenir l’ostéoporose. Par exemple, la prêle des champs très riche en silice facilite l’absorption et la fixation du calcium et contribue à solidifier les tissus durs. De son côté, le bambou stimule la production de collagène favorisant du même coup la reconstruction des cartilages.  Enfin, l’ortie est une plante reminéralisante.  

MAGNÉSIUM, VITAMINES D ET K2 ET BORE : DES INDISPENSABLES

Plusieurs croient être protégés de l’ostéoporose en consommant seulement des aliments riches en calcium (lait, fromage, yogourt) ou avec une supplémentation. Mais saviez-vous que les paysans chinois, les Cambodgiens et les habitants de l’île des centenaires à Okinawa au Japon ne consomment pas de produits laitiers, absorbent très peu de calcium et malgré tout, ils ne souffrent pas d’ostéoporose? Le mystère réside dans la vitamine K2 dont il sera question un peu plus loin.

Pris à des doses raisonnables, le calcium, pour bien faire son travail, doit surtout pouvoir compter sur la collaboration de quatre piliers « amis des os » à ne pas négliger : le magnésium, les vitamines D et K2 ainsi que le bore.

D’abord, le magnésium est le deuxième plus important minéral présent dans nos cellules et il aide à la formation des os. Les personnes souffrant d’ostéoporose auraient un faible taux de magnésium dans leur organisme.  

Plusieurs facteurs peuvent être la cause d’une carence en magnésium, par exemple, une trop grande quantité de calcium, la consommation d’alcool, des troubles au foie et aux reins, le diabète, les problèmes digestifs, les contraceptifs oraux et les diurétiques.

N’oublions pas que le calcium et le magnésium travaillent de concert, donc une forte consommation de l’un ou l’autre de ces minéraux peut entraîner un déséquilibre. On doit maintenir le ratio 2:1 (par exemple : 500 mg de calcium et 250 mg de magnésium).

Plusieurs aliments sont de bonnes sources de magnésium : épinards, chou, brocoli, algues, noix, graines de tournesol, amandes, lentilles, avocats, noix de coco, cacao, banane, fruits séchés et sarrasin.  

En plus, le magnésium agit en synergie avec notre deuxième « pilier », soit la vitamine D. Celle-ci est nécessaire afin de bien absorber les minéraux et participe directement à l’élaboration de la structure des os sur laquelle viennent se fixer les minéraux. Une supplémentation de vitamine D est essentielle principalement durant l’hiver où nous sommes moins exposés au soleil.  

Ostéoporose Canada recommande un supplément de 400 UI à 1000 UI de vitamine D aux personnes âgées de moins de 50 ans en bonne santé. Pour les personnes âgées de plus de 50 ans, on suggère un supplément de 800 UI à 2000 UI par jour.   

Magnésium + vitamine D, voilà une combinaison gagnante pour la santé de nos os à laquelle nous ajoutons… la vitamine K2.

Au début des années 2000, le Professeur Masao Kaneki a mis en lumière le pouvoir insoupçonné de la vitamine K2 sur la santé des os. En effet, ce grand spécialiste du calcium a constaté que les habitants de certaines régions du Japon ne souffraient pas d’ostéoporose. Cependant, ces habitants étaient de grands consommateurs de natto : un aliment à base de soja fermenté et très riche en vitamine K2. La vitamine K2 agit comme guide afin que le calcium se dépose au bon endroit sur nos os et nos dents et non pas sur nos artères!

Enfin, on ne peut ignorer le bore : un oligo-élément. Trois études préliminaires menées auprès de femmes ménopausées indiquent qu’une supplémentation en bore peut améliorer l’absorption du calcium et réduire la perte de densité osseuse. On retrouve le bore principalement dans les légumes-feuilles tels que le chou, la laitue, le poireau et le céleri, certains fruits tels que les prunes et les raisins, les légumineuses et les noix.

CONSOLIDER LES OS AVEC LA GEMMOTHÉRAPIE

Communément appelée « médecine des bourgeons », la gemmothérapie est une forme de phytothérapie qui propose de prévenir et traiter plusieurs problèmes de santé à l’aide de végétaux. Il s’agit d’une thérapie naturelle fort intéressante pour fortifier l’ossature. Par exemple, les bourgeons de cassis consolident l’os et agissent comme anti-inflammatoire alors que les bourgeons d’airelle facilitent l’assimilation du calcium et aident à lutter contre le vieillissement prématuré.

On peut alterner les cures, c’est-à-dire : prendre des bourgeons d’airelle pendant 21 jours puis arrêter 7 jours pour ensuite prendre des bourgeons de cassis durant 21 jours et faire un arrêt de 7 jours.   

ENTRETENIR LA DENSITÉ OSSEUSE AVEC L’ACTIVITÉ PHYSIQUE

Plusieurs études ont déjà démontré l’importance de l’exercice physique (vélo, marche, musculation) pour entretenir une bonne densité osseuse. Il est recommandé de pratiquer une activité physique une trentaine de minutes au moins trois fois par semaine. L’activité physique est aussi primordiale durant l’enfance et l’adolescence. En effet, c’est à cette période que les jeunes peuvent se constituer une ossature plus résistante et se faire des réserves de masse osseuse que contribueront à leur mieux-être à l’âge adulte.