Par Guylaine Campion, ND et journaliste

Le mois d’octobre est le temps idéal pour stimuler notre système immunitaire en prévision de la saison hivernale qui approche à grands pas. Durant les mois d’hiver, nous sommes plus vulnérables et fatigués, il est donc important de bien préparer notre organisme, et de renforcer nos défenses en prévision d’éventuels assauts.

Et voilà qu’en ce temps de récolte, la nature est généreuse et nous offre une multitude d’aliments-clés pour stimuler notre immunité. Il est facile de maximiser son immunité, augmenter sa vitalité et se bâtir un bon bouclier afin d’éviter virus et infections cet hiver. La recette est simple : une alimentation saine, la pratique d’activités en plein air, un sommeil réparateur et des moments de calme et de repos.

DES ALIMENTS-CLÉS POUR MAXIMISER NOTRE IMMUNITÉ

Indéniablement, l’ail est une arme puissante pour affronter la saison hivernale. Depuis l’Antiquité, l’ail est apprécié pour ses vertus curatives. Reconnu pour stimuler le système immunitaire, sa consommation régulière aide, sans contredit, à prévenir les maladies respiratoires de l’hiver. D’ailleurs, des études ont confirmé que la consommation d’ail cru peut aider à diminuer les symptômes de la grippe, de la bronchite et de la congestion nasale. Pas étonnant puisque l’ail possède de puissantes vertus antivirales et antibactériennes!

Dans la même famille, les alliacées, on retrouve l’oignon, très riche en soufre et en zinc. Lui aussi reconnu depuis l’Antiquité pour ses propriétés anti-infectieuses, il est excellent pour lutter contre le rhume, la grippe et les infections à répétition. Il agit aussi comme expectorant.

On ne cessera jamais assez de vanter les mérites du chou! Qu’il soit vert, rouge ou sous forme de petits choux de Bruxelles, le chou une capacité indéniable pour stimuler le système immunitaire. Il présente des vertus antivirales sans compter qu’il offre aussi une bonne protection contre le cancer.   

La patate douce s’avère être un excellent choix pour remplacer la pomme de terre dans notre assiette. Grâce à sa richesse en bêta-carotène, elle renforce les tissus des intestins et des poumons si bien que les bactéries ne peuvent s’y réfugier.

En ce qui concerne les fruits, le citron se situe nettement dans une classe à part. Grâce à sa richesse en flavonoïdes, il stimule le système immunitaire et active la production de globules blancs. Le citron assure une protection contre les radicaux libres qui peuvent rendre l’organisme plus vulnérable aux infections. De plus, il possède des propriétés expectorantes. Une bonne tasse d’eau chaude et de jus de citron à jeun tous les matins protégera votre système immunitaire tout en prenant soin de votre foie.

Aussi, les bleuets, les framboises et les mûres sont de petits fruits très riches en antioxydants qui agissent comme des antibiotiques naturels.

Le jaune d’œuf, pour sa part, contribue largement au bon fonctionnement du système immunitaire notamment grâce à sa richesse en sélénium, un puissant antioxydant. Rappelons-nous que l’œuf est l’un des aliments les plus complets qui soient. En consommer régulièrement procure de nombreux bienfaits à la santé.

Bien entendu, le miel fait partie des superaliments, et son action antibactérienne est particulièrement efficace dans les cas de bronchite, angine et sinusite. Une cuillerée à soupe de miel quotidiennement peut renforcer nos défenses immunitaires durant tout l’hiver.

Durant la saison hivernale, prenez l’habitude de boire régulièrement du thé vert. Il contient de la théanine qui immunise l’organisme contre le rhume et la grippe. Riche en antioxydants, il est un précieux allié pour renforcer notre immunité.

Les champignons shiitaké et reishi sont reconnus comme étant de grands alliés de l’immunité. Ils contiennent naturellement des substances antibactériennes.

En terminant, n’hésitez pas à ajouter du thym et du curcuma à vos plats. Le thym possède des propriétés antiseptiques, et il désinfecte les muqueuses pulmonaires fragiles et sensibles aux attaques alors que le curcuma agit comme antibactérien.

En général, pour bien se protéger en prévision de l’hiver, on choisit des aliments riches en vitamines A et C, en zinc et en sélénium.

DES PLANTES ET AUTRES « AMIS NATURELS » POUR PRÉSERVER NOTRE BOUCLIER

Parmi les plantes « amies » du système immunitaire, il y a bien entendu l’échinacée, si appréciée pour remonter une immunité affaiblie. Cette plante agit rapidement, particulièrement si elle est utilisée dès les premiers symptômes. L’échinacée stimule la production de globules blancs et élimine virus et bactéries. Cette plante est fort utile à court terme pour traiter les infections aiguës du système respiratoire supérieur.

De son côté, l’astragale peut être pris en prévention afin d’augmenter la vitalité et vous redonner de l’énergie, surtout si vous vous sentez fatigués et épuisés. Contrairement à l’échinacée qui agit au moment où l’infection ou le virus est déclaré, l’astragale travaille de façon préventive et aide à résister aux assauts.

Pour sa part, le ginseng est utilisé comme tonique général en médecine traditionnelle chinoise dans les cas de fatigue et d’affaiblissement.  Le ginseng contribue à l’amélioration de plusieurs fonctions physiologiques y compris les fonctions immunitaires.

Si le stress est à l’origine d’un système immunitaire déficient, il peut être intéressant d’opter pour la rhodiole.  Cette plante adaptogène aide le corps à faire face au stress chronique en modulant l’activité des glandes surrénales. La rhodiole agit à la fois contre le stress et contre la fatigue qu’il peut causer. La rhodiole a le pouvoir d’accroître l’endurance physique et la longévité.

L’ajout de spiruline peut vous apporter les protéines nécessaires au maintien d’un bon système immunitaire.  La spiruline est riche en protéines et en acides aminés.

Enfin, plusieurs études ont confirmé au fil des ans que la santé du système gastro-intestinal influence beaucoup celle du système immunitaire. Il est essentiel de maintenir une flore intestinale équilibrée avec de bonnes bactéries protectrices, donc de repeupler la flore avec des probiotiques surtout après une prise d’antibiotiques ou à la suite d’une infection intestinale.

En terminant, n’oubliez pas d’avoir un bon apport en vitamine D à l’aube de la saison hivernale. Une supplémentation est souvent nécessaire durant la saison froide, car plusieurs personnes peuvent être carencées en vitamine D en raison du manque de soleil. Mieux vaut se faire de bonnes réserves!

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes prenant des médicaments ou souffrant de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.