Par Guylaine Campion, ND et journaliste

Le maintien d’un niveau de pH équilibré est très important pour notre santé. En effet, de nombreuses maladies chroniques et problèmes de santé peuvent avoir un lien avec un taux d’acidité trop élevé dans le sang. On pense, entre autres, à l’arthrite, l’ostéoporose, des douleurs articulaires et une faiblesse du système structurel.

Conscients de tous les effets néfastes de l’acidité sur notre santé, plusieurs se tournent vers la diète alcaline qui est de plus en plus privilégiée. Cette façon de s’alimenter a pour objectif de maintenir l’équilibre acido-basique dans notre organisme. Lorsqu’il y a déséquilibre, les problèmes de santé peuvent alors apparaître.  

POURQUOI LE CORPS S’ACIDIFIE-T-IL AUTANT?

D’abord, précisons que le pH se mesure sur une échelle de 1 à 14 : 7 étant considéré comme un pH neutre.  Sous le chiffre 7, le pH est acide, alors qu’un chiffre supérieur à 7 signifie que le pH est alcalin. Le pH normal du sang et des liquides cellulaires se situe entre 7,35 et 7,45. Il est donc très légèrement alcalin.  

Il va sans dire que l’alimentation, le mode de vie et l’environnement du 21e siècle rendent notre organisme plus acide. Notre organisme produit naturellement des acides lors de la digestion (acide gastrique) et lors d’efforts physiques (acide lactique). Les reins et les poumons les éliminent alors que les minéraux (potassium, calcium et magnésium) alcalinisent le corps naturellement. Cette élimination se fait facilement à condition, bien entendu, de ne pas saturer l’organisme d’acidité.  

Notre corps est mis à rude épreuve lorsque nous consommons des aliments acidifiants tels que les viandes, poissons, charcuteries, condiments, sucres, alcool, café, produits laitiers, céréales raffinées et produits contenant des additifs alimentaires. Ainsi, l’organisme doit aller piger dans ses réserves en minéraux, menant éventuellement à une déminéralisation.   

Un taux d’acidité élevé ralentit le métabolisme, déséquilibre la flore intestinale, fatigue l’organisme et peut amener des troubles du système nerveux. On dit qu’un taux d’acidité élevé peut également provoquer une prise de poids et même le cancer puisque cette maladie se développerait, dit-on, dans un terrain acide.

En contrepartie, retrouver un équilibre acido-basique facilite l’élimination des toxines, permet une meilleure digestion et améliore l’humeur. Outre l’alimentation, d’autres facteurs peuvent acidifier l’organisme, par exemple, le stress, le manque de sommeil, la pollution et l’activité sportive pratiquée en excès.  

LES CONSÉQUENCES D’UN TAUX D’ACIDITÉ ÉLEVÉ

Un niveau élevé d’acidité réduit notre capacité d’absorption des nutriments. De plus, les toxines ne sont pas bien éliminées et s’accumulent dans l’organisme. L’activité antioxydante est perturbée.

L’hyperacidité oblige le corps à aller chercher des minéraux dans les organes vitaux et les os afin de réduire l’acidité et l’éliminer, ce qui, par conséquent, les affaiblit après un certain temps.  

EST-CE QUE MON ORGANISME EST ACIDIFIÉ?

Plusieurs signes peuvent nous indiquer que notre organisme est acidifié : fatigue au réveil, manque d’énergie, ballonnements, teint brouillé, peau sèche, démangeaisons de la peau, cheveux ternes, système immunitaire fragile, problèmes de gencives, mauvaise haleine, urine trouble, incapacité à perdre du poids et problèmes articulatoires.  

Il est possible de vérifier votre taux de pH en vous procurant des petites languettes pour tester le pH de la salive et de l’urine à votre magasin de produits naturels.  

Idéalement, pour avoir une bonne idée de votre taux de pH, il est recommandé de mesurer l’urine et la salive durant au moins sept jours et quatre fois quotidiennement soit : au lever, deux heures après le déjeuner, deux heures après le dîner, avant le souper et au coucher. Le taux de pH peut changer durant la journée et en le mesurant à différents moments, on peut y remarquer une certaine constance ou certaines variations selon le cas.

Il est préférable de ne pas boire ni manger au moins 15 minutes avant la mesure. Vous n’avez qu’à mettre de la salive dans le creux de votre main et y tremper une languette. Pour l’urine, vous urinez directement sur une autre languette. Par la suite, vous indiquez le chiffre correspondant à la couleur qu’elles révèlent. Dans la boîte de languettes, les couleurs d’un pH acide et d’un pH alcalin sont très bien indiquées.

QU’EST-CE QU’UNE ALIMENTATION ALCALINE?

Nul besoin de chercher de midi à 14 heures pour retrouver un pH équilibré puisque la solution se trouve tout simplement dans votre… assiette!

Outre les viandes, poissons, charcuteries, sucres, jus d’agrumes, alcool, bière, café, produits laitiers, céréales raffinées et produits contenant des additifs alimentaires, les noix, les légumineuses, les condiments (ketchup, relish, moutarde, marinades, etc.)  sont aussi des aliments acidifiants.

Le régime alcalin consiste à :

  • manger en abondance légumes et fruits frais de saison et biologiques;
  • manger vert, car tout ce qui est vert est alcalin (brocoli, artichaut, cresson, chou, céleri, concombre, etc.);
  • opter pour des céréales telles que le quinoa, l’amarante et le sarrasin;
  • adopter une alimentation pauvre en protéines animales et en produits laitiers;
  • éviter au maximum ou éliminer complètement les produits industriels, le sucre, le café et l’alcool.  

Parmi les fruits, saviez-vous que le citron n’est pas un fruit acidifiant? En effet, le citron procure une action alcalinisante sur l’organisme lorsqu’il est digéré. Il est donc suggéré de l’intégrer souvent dans nos recettes de l’entrée au dessert. D’autre part, parsemer les plats d’herbes fraîches (basilic, romarin, thym, etc.) est une autre bonne façon de contrer l’acidité.  

Lors de la préparation des menus, il est suggéré de diviser notre assiette en consommant deux tiers d’aliments alcalins et un tiers d’aliments acides. Boire beaucoup d’eau est une autre façon de combattre l’acidité dans l’organisme. Vous pouvez prendre des enzymes digestives pour vous assurer d’une digestion optimale. Les aliments mal digérés peuvent créer des déchets acides dans l’organisme.  

Enfin, assurez-vous d’un bon apport en calcium et magnésium qui sont des minéraux alcalins de même qu’en vitamine D qui aide à la fixation du calcium dans les os.

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.