21 janvier : Journée mondiale des câlins

Par Marie-Christine Trépanier, journaliste

Le 21 janvier prochain, ne soyez pas surpris si quelqu’un vous prend dans ses bras et vous démontre son affection puisqu’il s’agit de la Journée mondiale des câlins, mieux connu sous le nom anglais « Hug Day ».  

Saviez-vous qu’il nous faut sept minutes de câlins par jour pour se sentir heureux? Et qu’un câlin géant réunissant 462 personnes a été réalisé à Winnipeg en 1998?

D’OÙ VIENT LA JOURNÉE DES CÂLINS?

En fait, c’est en 1986 à Caro dans le Michigan que le révérend Kevin Zaborney a créé la première « Journée des câlins ». Il avait alors constaté que ses paroissiens manquaient d’entrain et de joie de vivre durant la période qui se situe entre le début de l’année et la Saint-Valentin. En effet, après le temps des fêtes où les rencontres entre parents et amis sont nombreuses, plusieurs personnes avaient de la difficulté à revenir dans leur quotidien parfois terne et monotone, et pouvaient alors se sentir déprimées par manque de contact humain. Ce révérend a donc eu l’idée d’encourager les gens à libérer leur affectivité vers la fin janvier, et ce, sans attendre de recevoir des marques d’amour en retour.  

LE MOUVEMENT « CÂLINS GRATUITS » OU « FREE HUGS»

Parallèlement à la Journée des câlins, le mouvement « Câlins gratuits » ou « Free Hugs » a vu le jour. Le principe est simple : un individu propose dans un lieu public une accolade sans contrepartie et le manifeste par une petite pancarte sur laquelle est inscrit : « Free Hugs » ou « Câlins gratuits ». Ce mouvement a été inventé à Sydney en Australie en 2004 par Juan Mann. Ce dernier, de retour dans sa ville natale, la trouvait triste et dépourvue de chaleur humaine. Il eut alors l’idée de réchauffer l’atmosphère en brandissant une pancarte qui réclamait des câlins. Le succès fut instantané et le concept se propagea à travers le monde. 

L’IMPORTANCE DES CÂLINS

Le câlin ne nécessite aucun enseignement ni apprentissage. Tout le monde vient au monde avec une capacité naturelle à donner et recevoir des câlins. 

La Journée internationale des câlins est une bonne occasion pour encourager les membres d’une même famille, les collègues de travail ou les amis à se prendre dans leurs bras quelques secondes et se démontrer combien on s’apprécie mutuellement. C’est bon pour le moral et la santé! À noter que le câlin n’a rien de « sexuel ». Il s’agit plutôt de sentir la chaleur de l’autre tout près de son cœur. C’est un acte de bienveillance. Avec un câlin, on se sent moins seul et connecté à une autre personne. C’est un antidépresseur naturel. 

POURQUOI LES CÂLINS SONT-ILS NÉCESSAIRES À NOTRE ÉQUILIBRE?

Le câlin est tout simplement une façon naturelle qu’un être humain utilise lorsqu’il veut démontrer son affection.  

Un câlin libère une hormone : l’ocytocine aussi appelée « l’hormone de l’attachement » ou « hormone du bonheur ». Dès que l’on prend quelqu’un dans nos bras pendant au moins vingt secondes, l’ocytocine est produite par le cerveau et procure un effet apaisant et une sensation de bien-être. 

Mais les bienfaits des câlins ne sont pas seulement d’ordre hormonal. En fait, les câlins nous rappellent notre enfance. Lorsqu’on était bébé, on nous câlinait et on se sentait alors en sécurité. C’est un rappel au sentiment de bien-être que l’on pouvait ressentir durant notre enfance. Le câlin inspire confiance et bienveillance. C’est un moment de partage, d’échange. On donne et on reçoit. 

D’ailleurs, on dit que les enfants prennent plus de poids lorsqu’ils sont touchés. Voilà pourquoi on met rapidement un bébé qui vient de naître sur le ventre de sa mère, permettant ainsi un contact chaleureux et humain. 

Dans un autre ordre d’idée, une étude dirigée par une équipe de chercheurs américains de l’Université Carnegie Mellon à Pittsburgh a fait un lien étonnant entre une bonne immunité et les câlins. En effet, selon cette étude, les gens qui sont touchés et câlinés sont moins enrhumés et moins affectés par la grippe et les autres virus. Voilà une raison de plus de profiter de cette Journée des câlins en plein mois de janvier!

LES CÂLINS ET UNE VIE DE COUPLE HARMONIEUSE

Saviez-vous qu’il existe une corrélation entre le nombre de câlins que l’on donne et reçoit quotidiennement et la longévité des couples? Conclusion : si vous souhaitez une relation amoureuse longue et sereine, câlinez-vous! 

Le principe est le même chez les enfants : plus on leur fait des câlins tôt dans la vie, plus ils se sentent en sécurité. De plus, cela favorise leur apprentissage. Plus on se sent en sécurité, plus on laisse libre cours à notre désir d’apprendre, de comprendre et de s’exprimer.  

QUELQUES SUGGESTIONS POUR PROFITER DE LA JOURNÉE DES CÂLINS

En l’honneur de la Journée des câlins, voici quelques idées pour faire du bien autour de soi et du même coup, se faire du bien à soi-même : 

  • Serrez dans vos bras les personnes que vous appréciez au lieu de faire la bise sur la joue ou d’échanger une poignée de main;
  • Visitez une personne âgée ou malade et faites-lui des câlins. N’oubliez pas que le contact humain a d’indéniables vertus thérapeutiques;  
  • Envoyez une carte « câlin » aux gens que vous aimez qui sont au loin.

Si vous n’osez pas proposer des câlins, vous pouvez tout simplement distribuer des sourires tout le long de la journée. Les sourires sont gratuits, n’engagent à rien et peuvent mettre du soleil dans la journée d’une personne triste et seule. 

Précédent

Suivant

Pin It on Pinterest

Share This