Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute et auteure du livre Des fleurs dans votre assiette

La racine du ginseng est réputée depuis fort longtemps pour ses propriétés pharmaceutiques, utilisée en cas de fatigue générale, physique ou intellectuelle. Elle est aussi utilisée dans des boissons énergisantes comme stimulant et aussi consommée comme légume. On estime que le ginseng agit sur l’ensemble de l’organisme de plusieurs façons et qu’il contribue de manière globale à la santé et au bien-être.

Propriétés médicinales reconnues :

  • Diminue la fatigue et le stress,
  • Tonifie le système immunitaire,
    · Aide à mieux dormir,
    · Améliore la circulation sanguine,
  • Abaisse (régularise) la tension artérielle,
    · Agit comme anti-inflammatoire et antipyrétique (fait tomber la fièvre),
    · Aide à prévenir le cancer,
  • Diminue les bouffées de chaleur et les transpirations nocturnes,
  • Régularise le taux de sucre dans le sang et le taux de cholestérol.

Principaux principes actifs

Les molécules actives connues des ginsengs sont les ginsénosides (de la famille des saponines). De très nombreux ginsénosides ont été identifiés à ce jour, et ils sont présents en proportions différentes dans les 2 principales espèces : le ginseng asiatique, Panax ginseng C.A. Meyer, originaire d’Asie du Nord-Est, et le ginseng américain, Panax quinquefolium.

Culture du ginseng

Presque tout le ginseng du commerce mondial est aujourd’hui cultivé en champ, sous ombrières. Dans ces conditions, la plante produit une racine commercialisable au bout de 3 à 5 ans (6 ans pour le ginseng rouge de Corée). La Chine, la Corée, les États-Unis et le Canada en sont les principaux pays producteurs. La culture en milieu boisé, notamment dans des érablières, est en cours d’expérimentation au Québec.

Les quatre principales variétés de ginseng

Ginseng asiatique (Panax ginseng)

Plante aux multiples vertus médicinales, le ginseng intervient dans le traitement de nombreuses maladies depuis des siècles. Le ginseng est, aujourd’hui, toujours très apprécié pour ses propriétés énergisantes, aphrodisiaques, stimulatrices du système immunitaire et équilibrantes. Les actions du ginseng rouge, traité à la vapeur et séché, diffèrent légèrement de celles du ginseng blanc, simplement séché.

Ginseng américain (Panax quinquefolius)

Le ginseng américain est aussi connu sous le nom de ginseng à cinq folioles. Herbacée vivace de la famille des Araliacées, il a une longue histoire d’utilisation de la population autochtone de l’Amérique du Nord. Il a été exporté vers la Chine pour une utilisation en médecine traditionnelle chinoise depuis des siècles. Mais attention! Cette plante a un statut protégé et il est interdit de la cueillir dans son état naturel.

Bambou ginseng (Panax Japonicus)

Originaire du Japon et cultivé aussi en Inde et au sud de la Chine, on le surnomme aussi ginseng bambou. De moindre qualité, sa consommation n’est que purement locale. L’ancienne nomination de ce ginseng est Panax repens.

Sanchi ginseng (Panax Notoginseng) 

Appelé ginseng sanchi, on le trouve dans certaines niches écologiques des forêts chinoises. Il est consommé localement sans aucune commercialisation.

Les variétés disparues ou rares

Souvent de production locale sans commercialisation, très rare ou introuvable de nos jours, il existe d’autres sortes de ginseng dont le Panax pseudoginseng wall (anc. Panax himalaicus), Panax elegantior, Panax trifolius, Panax bipinnafitidum, Panax assamicus.

Leurs différences

Les qualités thérapeutiques des différentes variétés de Panax ginseng diffèrent en fonction de leur richesse en substances actives. Le Panax ginseng C.A. Meyer constitue la variété la plus richement dotée en ginsenosides et, de ce fait, elle exerce une action complète sur l’organisme.

Posologie du ginseng

  • Extrait standardisé de ginseng (sous forme d’une pâte) à 60 à 80 mg de saponine est d’un gramme par jour, mélangé à un peu d’eau tiède.
  • Extrait dans l’alcool (ratio 1 :5 – g/ml) de 5 ml à 10 ml par jour dans un peu d’eau.
  • De racine séchée en capsules de 500 mg à 2 g, soit une à six capsules par jour, prise avec un verre d’eau ou de jus d’orange, le matin, 15 à 20 minutes avant de manger.
  • En décoction en faisant bouillir de 1 g à 2 g de racines dans 150 ml d’eau pendant 10 à 15 minutes.

Les dosages peuvent aller jusqu’à 3 g, 3 fois par jour, pour une utilisation de 1 à 3 mois. La posologie peut varier en fonction de vos besoins. Par exemple, pour stimuler les performances sexuelles, on recommande de mélanger 2 g dans un peu d’eau et de boire chaque jour pendant 2 à 3 semaines.

On conseillera une dose différente pour une stimulation du système immunitaire qu’en cas de fatigue.

Règles générales

Pour  de plus amples informations, les contre-indications possibles et en savoir plus sur les bons dosages adaptés à vos besoins, n’hésitez pas de consulter votre naturopathe, herboriste-thérapeute ou un spécialiste de la santé qui connaît bien les plantes et leurs interactions possibles avec certains médicaments.

Sources et références :

ginseng-du-dragon.fr | www.ginseng-coree.fr | Passeport Santé | Wikipédia