Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute Hta et naturopathe ND | www.nathalieenherbe.com

Le coup de fatigue post-reprise approche déjà ? On prend les choses en main en faisant soi-même un sirop à base de plantes adaptogènes, qui saura revigorer votre humeur et vous ragaillardir et augmenter votre énergie! Voici donc la recette de votre herboriste afin de faire un sirop de plantes adaptogènes pour demeurer actif et en forme lors de la période du retour en classes.

Comment fait-on un sirop à base de plantes ?

La première étape pour faire un sirop à base de plantes consiste à faire une décoction. C’est une méthode d’extraction des principes actifs des végétaux par dissolution dans l’eau bouillante. La décoction est utilisée lorsque les plantes sont plus coriaces (écorces, graines dures, racines) et dont les principes actifs sont moins solubles. Dans ce cas, on met les plantes dans l’eau que l’on porte à frémissement et on laisse frémir généralement pendant une dizaine de minutes (plutôt 40 minutes pour notre futur sirop) dans la casserole avant de filtrer. 

Une fois que vous savez faire une bonne décoction médicinale, il ne vous reste plus que trois petites étapes à franchir pour préparer un sirop. Il suffit de faire réduire votre infusion pour la concentrer, d’y ajouter un produit sucrant pour l’adoucir certes, mais aussi pour la conserver et un conservateur plus puissant, comme de la vodka ou du rhum, ou mieux encore, un extrait liquide de plantes macéré dans l’alcool 40% (comme de la vodka ou du rhum), appelé aussi teinture mère. 

Où trouver les ingrédients?

Tous les ingrédients que nous verrons ensemble sont généralement vendus en magasins d’aliments naturels, en boutique d’herboristerie ou en ligne. Les plantes adaptogènes séchées choisies pourront être achetées en morceaux (plus facile à filtrer) ou sinon en poudre si vous ne trouvez que celles-ci disponibles sur le marché.

En quoi votre sirop vous sera-t-il utile?                                                                         D’après les enseignements de l’herbaliste français Christophe Bernard du blogue Althea Provence, les plantes adaptogènes agissent sur l’axe hypophyse-hypothalamus-surrénales afin de calmer le stress chronique et de rebâtir la personne épuisée par le stress. Elles sont indispensables à l’heure actuelle, mais présentent aussi le piège suivant : donner assez d’énergie à la personne pour s’approcher au bord du gouffre (l’épuisement), sans se remettre en question. Avant de prendre un tel sirop, il est important de bien revoir ses priorités, de prendre bien soin de ses besoins, boire suffisamment d’eau et bien s’alimenter.

Les plantes adaptogènes commencent à s’exprimer en général au bout de trois à quatre semaines d’utilisation continue. C’est pourquoi je recommande généralement à mes patients l’utilisation d’un tel sirop après la période des vacances en août ou au début de septembre afin d’éviter la fatigue et les bronchites en pleine période et congés des fêtes!

Quelles plantes choisir pour votre sirop ?

Par où commencer? Quelles sont les herbes les plus accessibles et populaires à intégrer à sa routine de vie?

  • Ashwagandha, Withonia somnifera, racine 
    Adaptogène réparateur, tonique nerveux, immunitaire et hormonal. 
  • Astragale de Chine, Astragalus membranaceus, racine 
    Renforce l’immunité et tonique pour les glandes surrénales, pour le QI et le sang.
  • Basilic sacré / Tulsi, Ocimum sanctumO. gratissimum, sommités fleuries
    Apaisante, digestive, purificatrice, diminue les effets négatifs du stress.
  • Chaga, Inonotus obliquus, champignon
    Adaptogène, antioxydant, anti-inflammatoire et tonique pour le foie et la peau.
  • Codonopsis, Codonopsis pilosula “dangshen”, racine 
    Pour gérer stress et fatigue, consolide le système immunitaire et nourrit le sang.
  • Eleuthérocoque, Eleutherococcus senticosus, « ginseng sibérien », racine
    Adaptogène, endurance sportive, contre le stress et fatigue.
  • Ginseng, Panax ginseng, rouge (Kirin, Shiu-Chiu), racine
    Adaptogène, stimulante, meilleure résistance au stress. 
  • Ginseng américain, Panax quinquefolius, racine
    Adaptogène traditionnel, meilleure résistance au stress.
  • Réglisse, Glycyrrhiza glabra, racine
    Renforce l’immunité, tonique pour le foie et l’estomac.
  • Reishi, Ganoderma lucidum, champignon
    Adaptogène, soulage l’anxiété et le stress, tonique pour le foie et les reins.
  • Salsepareille / aralie, Aralia nudicaulis, racine
    Tonique respiratoire, expectorante et antiseptique.
  • Schisandra, Schisandra chinensis, baies
    Adaptogène, endurance sportive.
  • Mélange Masala Chai (racine de gingembre, gousses de cardamome, écorce de cannelle)
    Tonique du corps et de l’esprit, aide à la circulation, aide le corps à se réchauffer, énergisant sans être excitant (comparativement à la caféine).

Recette : Sirop adaptogène « Anti-fatigue »

Ingrédients :

  • 240 g de plantes séchées
  • 4 litres d’eau
  • 140 ml d’agent sucrant 
  • 60 ml de concentré liquide (teinture mère)

Matériel :

  • Balance de cuisine
  • Chaudron avec couvercle
  • Cuillère de bois
  • Coton à fromage, passoire
  • Entonnoir, bouteilles ambrées (facultatif)

Préparation :

1. Dans un gros chaudron, mettre 240 g de plantes séchées (baies, champignons médicinaux ou racines).

2. Couvrir les plantes de quatre litres d’eau. Laisser tremper une heure.

3. Porter à ébullition. Baisser le feu et laisser mijoter à découvert 40 minutes.

4. Fermer le feu, laisser reposer une heure.

5. Filtrer le liquide (mettre les résidus de plantes dans votre compost).

6. Mesurez le volume de liquide, puis versez-le de nouveau dans la casserole.

7. Faites mijoter environ trois heures à feu doux pour obtenir 700 ml de liquide.

8. Ajouter au liquide 140 ml de glycérine végétale, de mélasse, de miel ou de sirop d’érable. Et 60 ml de teinture mère de plantes (par exemple : concentré liquide de racines de pissenlit ou de chardon-Marie dans l’alcool 40% en vente à la SAQ).

9. Bien mélanger et laisser refroidir votre mélange.

10. Verser le sirop refroidi dans des bouteilles en verre ambré, préalablement stérilisées.

11. Étiquetez les bouteilles pour bien en identifier le contenu et stockez-les au réfrigérateur.

Conservation de votre sirop
Le sirop se conservera plusieurs semaines.

Dosage recommandé

Vous obtiendrez 900 ml de sirop, soit 30 doses de 30 ml ou 2 doses de 15 ml, si on prend du sirop deux fois par jour (posologie pour un adulte).

Contre-indications 

Ce sirop n’est pas conçu pour les enfants, ni pour les femmes enceintes ou qui allaitent. Il est également recommandé de ne pas prendre de café ou de boissons énergisantes pendant la prise de votre sirop. Pour toutes autres questions et recommandations, n’hésitez pas à consulter votre naturopathe ou herboriste-thérapeute de votre région.

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  

Sources : Althea Provence, Blonde Story, Flora Medicina école d’herboristerie en ligne