fbpx

Regarder avec les yeux du cœur

Par Luce Bertrand, coach spirituelle | www.lucebertrand.com

Quand les yeux du cœur se ferment, l’amour est desservi. L’ego devient ton hôte, et ta joie de vivre s’éteint graduellement. L’appréciation se change en récrimination. Tu ne vois plus que les travers de l’autre. Ainsi rabrouée, cette personne va finir par te démontrer que tu as raison de penser de cette façon. Conséquemment, l’ego va trouver une justification au fait de penser qu’elle n’est plus digne d’être aimée, du moins par toi.

Le rejet que tu lui fais vivre par tous les blâmes dont tu l’assaisonnes va raviver ses propres blessures. Elle ne sera plus que la manifestation de tes projections. Les paroles d’amour qu’elle avait à ton endroit se changeront en mots d’attaque comme une défense ultime face à l’humiliation que tes jugements et tes récriminations lui font vivre. Quand ton cœur se ferme, le sien devient malade, l’amour est en berne et la relation est en péril.

Une vision trouble

Quand ton cœur se ferme, même les qualités de l’autre peuvent devenir des défauts. Alors que tu appréciais son calme, maintenant ce calme s’est transformé en léthargie à tes yeux. Tandis que tu appréciais son leadership, ce leadership s’est transformé en contrôle. Alors que tu appréciais de te sentir désirée de cette personne, maintenant son désir qui pourtant n’a pas changé d’intensité peut te sembler oppressant et t’amener à te refermer.

Quand ton cœur se ferme, tes yeux se troublent. Tu ne vois plus la beauté de son visage, mais l’accentuation de ses rides. Ce n’est plus la lumière dans ses yeux que tu perçois, mais les cernes qui se forment autour. Tu ne vois plus l’éclat de son sourire, mais les commissures de ses lèvres tombantes. 

Quoi de plus rassurant qu’un être qui, grâce à son cœur pur dénué de tous jugements et de toutes critiques, ne voit que le beau? Un être qui sait que derrière les nuages, le soleil est toujours présent; qui comprend qu’un cri est un appel à l’aide, qu’une injure est la projection d’un mal-être profond et que le contrôle n’est qu’un réflexe de peur parce que lorsqu’on est confiant, on n’a pas le besoin de tout contrôler? Quand tu regardes avec les yeux du cœur, tu es compassion.

Un exemple

Voici un bon exemple qui démontre comment le jugement et la perception de quelqu’un en amènent la manifestation. Je suis arrivée dans une nouvelle école pour enseigner aux garçons de 5e secondaire. Tous les professeurs en place m’ont avertie qu’il y avait un élève très rebelle. Il était leur pire cauchemar. On l’assignait régulièrement à demeure pour des périodes de trois jours scolaires. Après son premier cours avec moi, je lui fis savoir que je l’amènerais dîner le lendemain.

Au restaurant, je lui dis que j’avais besoin de lui pour faire la discipline dans ma classe. J’ai prétexté que mes études à l’université tous les soirs, les travaux que ça impliquait en plus de mes préparations de classe prenaient toute mon énergie. Conséquemment, si je pouvais avoir son appui, cela allègerait ma tâche.

On s’entendit donc sur un signe de ma part le moment venu. Je le laissai décider de la façon d’intervenir. Il a été un ange sur mon chemin. Toutefois, il est resté un cauchemar pour les autres qui le percevaient toujours comme un monstre. En fait, ils en avaient peur parce qu’ils n’arrivaient pas à lui imposer leur contrôle. Leur autorité en prenait un coup. Blessure d’orgueil de leur part et blessure de l’âme de la sienne. Ils voulaient le mater sans comprendre que tout ce dont il avait besoin, c’était qu’on l’apprivoise et qu’on le valorise. Il n’y a que l’ouverture du cœur qui peut faire ce genre de miracle.

Tu regardes ce que tu sens au-dedans

Un Cours en Miracles nous dit : « Quand tu ne voudras que l’Amour, tu ne verras rien d’autre! » Que voudrais-tu voir? Tu as toujours le choix. Mais apprends cette loi de la vue : « Tu regardes ce que tu sens au-dedans ». Si la haine trouve une place dans ton cœur, tu percevras un monde apeurant. L’ego te fera croire que l’amour est dangereux, menaçant et tu voudras peut-être t’en éloigner; mais si tu regardes avec les yeux du cœur, tu verras au-dehors un monde de miséricorde et d’amour.

Tu seras enclin au pardon, à la compassion, à la compréhension, à l’ouverture à l’autre dans sa souffrance et à l’accueil de la tienne. Tu seras toute douceur avec ton enfant intérieur pour l’amener à guérir ses blessures. et tu comprendras que cet autre dont tu t’éloignes chaque fois que ton cœur se ferme n’est qu’un merveilleux enseignant qui a comme rôle d’appuyer sur des boutons névralgiques.

Cet élève pouvait bien représenter pour son professeur le père dur, intraitable et peut-être irresponsable qu’il ou elle avait subi toute sa jeunesse sans jamais avoir eu le courage de le confronter. Par conséquent, sa colère refoulée trouvait un bouc émissaire idéal sur lequel être projetée, et ceci avec l’excuse de faire son devoir d’éducateur. 

Quand tu regardes avec les yeux du cœur, tu permets que tous les obstacles que tu as interposés entre toi et les autres soient enlevés tranquillement sachant qu’ils n’étaient que des illusions que l’ego dans son rêve de séparation t’avait fait voir comme réelles. Un Cours en Miracles dit : « L’Amour n’a pas de rancœurs » et ceux qui ont des rancœurs vont ressentir de la culpabilité alors que ceux qui pardonnent trouveront la paix. Rappelle-toi que nous sommes toutes des âmes amies déguisées en autant de formes pour venir jouer des rôles d’évolution que nous avons nous-mêmes écrits pour expérimenter la dualité dans un premier temps et retrouver finalement notre unicité, notre réelle identité qui est synonyme de pur Amour. 

Je te laisse avec cette belle invitation d’Un Cours en Miracles: « N’enseigne que l’Amour, car c’est ce que Tu es ».

Dates des prochains Cours en Miracles 

4 au 7 mars 2021 (en raison des circonstances, vérifiez auprès de moi au préalable)

Réservation: 819-714-0226 | coursenmiracles@lucebertrand.com

Pour plus de détails pour les cours et les livres, rendez-vous sur mon site : www.lucebertrand.com

Laisser un commentaire

shares