fbpx

Le choix d’un bon chocolat

Par Marie-Christine Trépanier, journaliste 

Pâques est avant tout une fête d’origine religieuse où l’on célèbre la résurrection du Christ, mais la coutume veut aussi que ce magnifique dimanche du printemps soit l’occasion de s’échanger des œufs et des lapins en chocolat.

Abonnez-vous à notre magazine et recevez-le gratuitement par courriel chaque mois!

Mais savez-vous d’où vient cette tradition? 

Les origines du chocolat de Pâques

D’abord, le chocolat de Pâques est une coutume purement commerciale qui a profité de la tradition religieuse voulant que les chrétiens célébraient la fin du carême en mangeant des friandises. 

Mais, bien avant le christianisme, certaines civilisations antiques comme les Perses et les Égyptiens s’offraient des œufs, symboles de la vie et de la fécondité, au printemps, afin de se « porter bonheur ».  Les Gaulois, eux, distribuaient des œufs peints en rouge.  

Puis, au temps des rois, les œufs étaient couverts d’or. D’ailleurs, on dit que le roi Louis XIV distribuait lui-même des œufs peints à la feuille d’or à ses courtisans.  

Ce serait au milieu du XIXe siècle que les œufs en chocolat ont fait leur apparition. Le développement des techniques de travail de la pâte de cacao et l’apparition de diverses formes de moules ont alors permis d’obtenir des formes en chocolat très variées. Œuf, lapin, poule, coq, poussin… on pouvait alors croquer de jolis animaux de la basse-cour au goût chocolaté. 

Les chocolatiers du XIXe siècle se sont emparés de la tradition du chocolat de Pâques. Les frères Fry ont découvert qu’en mélangeant du sucre, du beurre de cacao et du chocolat en poudre, on obtenait une pâte malléable que l’on pouvait verser dans des moules. L’œuf en chocolat est alors né! Puis, de fil en aiguille, on réalisa des statuettes en chocolat en formes d’animaux grâce au progrès des techniques en matière de moules.  

Noir, au lait ou blanc?

De nos jours, avec toutes les différentes variétés qui existent sur le marché, il est parfois difficile de savoir quel chocolat privilégier : noir, au lait ou blanc?

Le chocolat noir est sans contredit le meilleur pour la santé. Il est fabriqué d’un mélange de sucre, de cacao et de beurre de cacao. C’est d’ailleurs sa forte teneur en cacao qui lui assure la première place dans le cœur de ceux et celles qui le qualifient de « vrai chocolat »!

Pour sa part, le chocolat au lait contient du lait (cela va de soi!), du sucre et 25% de pâte de cacao minimum. Il va sans dire qu’il est beaucoup moins nutritif que le chocolat noir.  

De son côté, le chocolat blanc fait piètre figure si on le compare aux deux autres puisqu’il ne contient aucunement de cacao pur. C’est la raison pour laquelle on dit souvent que le chocolat blanc n’est pas du vrai chocolat! Cependant, il est fait de sucre, de lait ou de crème et de beurre de cacao. Certains chocolats blancs possèdent également des arômes de vanille et de caramel. Il est donc moins nutritif, plus sucré et gras que le chocolat noir ou au lait. 

En d’autres mots, si le chocolat noir possède sans contredit des qualités nutritionnelles, on ne peut en dire autant du chocolat au lait et du chocolat blanc qui, eux, contiennent une quantité double de sucre simple.   

La richesse du cacao : un atout santé

Le cacao possède une très grande capacité antioxydante grâce à sa richesse en flavonoïdes, surtout la catéchine et l’épicatéchine. D’ailleurs, on dit que la capacité antioxydante du cacao serait deux à trois fois plus élevée que celle du thé vert ou du vin. 

Les aliments riches en flavonoïdes peuvent diminuer le risque d’athérosclérose, empêcher l’oxydation du « mauvais » cholestérol de même que l’agrégation des plaquettes sanguines. À propos du chocolat noir, des chercheurs ont observé une diminution de la pression artérielle chez des personnes âgées hypertendues (non traitées) qui en avaient consommé durant plus de deux semaines.  

Bien entendu, le chocolat blanc ne contient pas ces précieux flavonoïdes étant donné qu’il est fait seulement à partir du beurre de cacao.  

Par surcroît, le chocolat est riche en polyphénols soit des antioxydants que l’on trouve généralement dans les fruits et les légumes.  

Les antioxydants se trouvent dans la fève de cacao, par conséquent, plus le chocolat a une forte teneur en cacao, par exemple, le chocolat noir, plus il est riche en antioxydants.  

De plus, riche en fibres, le chocolat aiderait aussi à combattre la constipation. 

Le chocolat : apaisant et réconfortant

Très riche en magnésium, le chocolat noir apaise et réconforte dans les moments de nervosité et de stress. Il peut aussi augmenter le taux de glycémie et en cas de fatigue, donner une bonne dose d’énergie. Le chocolat contient aussi des tryptophanes qui, transformés en sérotonine, jouent un rôle essentiel au point de vue de l’humeur, procurant un sentiment de bien-être.  

Afin de bénéficier de tous ses effets bénéfiques, il faut consommer un chocolat noir avec au moins 70% de cacao. Toutefois, riche en sucre et en gras, la consommation de chocolat doit idéalement se limiter à deux carrés par jour.  

Choisir un chocolat équitable

Opter pour un chocolat équitable est un choix sage et judicieux. En effet, les plantations de cacao équitable interdisent le travail des enfants.  

Encore de nos jours, le travail des enfants est toujours présent dans les plantations de cacao conventionnelles d’Afrique de l’Ouest, d’où provient la majorité de la production mondiale de cacao. Les fermes du réseau équitable, elles, combattent activement afin de tenter d’éradiquer le travail des enfants grâce à des mesures préventives et des contrôles fréquents.  

Saviez-vous que la très grande majorité de la production mondiale de cacao est assurée par des petits producteurs et leurs familles? Et ce sont des millions de personnes qui dépendent de la culture et de la vente de cacao pour vivre. 

Le commerce équitable permet à ces petits producteurs d’accéder à un réseau de distribution spécifique qui offre un marché stable et de meilleurs prix. Les commerçants paient à l’avance une partie de leurs commandes, permettant aux paysans de planifier leur production et d’éviter de devoir faire appel au crédit.  

Acheter du cacao à un prix équitable permet de revaloriser le travail des petits producteurs qui peuvent ensuite investir dans l’avenir de leurs enfants et de leurs communautés.  

Précédent

Suivant

Pin It on Pinterest

Share This