Par Michel Turbide, professeur, auteur et conférencier en aromathérapie | http://sante-arome.com

Chaque année, l’hiver arrive accompagné de ses inconforts, ses plaisirs ainsi que ses petits bobos!

Le sapin baumier est lors de nos hivers un réconfort, un baume. Il prend soin de nous, allège les rigueurs de l’hiver. Le sapin, appelé chez nous « arbre de Noël »,  est au centre des ornements durant la période des fêtes de fin d’année. Il embellit et parfume nos maisons durant cette période. Il amène la joie dans nos demeures.

L’huile essentielle de sapin baumier a des effluves de conifère fruité, son odeur est fraîche. Son nom latin est « Abies balsamea », cela signifie arbre de baume. Il fait référence au parfum odorant de cet arbre.

En diffusion

Son odeur provoque un sentiment de bonheur tranquille. L’huile essentielle de sapin en diffusion aérienne recrée une ambiance de joie. Cette huile est merveilleuse. Diffuser cette huile permet de purifier, d’aseptiser, d’oxygéner et d’aromatiser l’air, ainsi que de se prémunir contre les infections.

Je suggère, afin de varier les odeurs et d’augmenter l’efficacité, d’ajouter un peu de cannelle cassia dans l’appareil qui sert de diffuseur, par exemple, 15 gouttes de sapin pour 4 gouttes de cannelle. Les effets thérapeutiques seront amplifiés. La cannelle cassia a une odeur très sucrée, et son action antimicrobienne est puissante. Son association avec le sapin augmente le pouvoir désinfectant et crée une ambiance de joie. Autre suggestion, mélanger en parts égales avec de l’eucalyptus radiata : 10 gouttes de chacune des huiles essentielles dans un diffuseur pour un effet anti-rhume ou grippe assuré.

En massage

En massage, l’huile essentielle de sapin peut occasionner une irritation cutanée; la diluer de 20 à 50 % dans une huile végétale de votre choix, par exemple l’huile d’olive. Utilisée de cette façon, cette huile essentielle a pour effet de fluidifier les sécrétions et tonifier les  voies respiratoires, favorisant ainsi leur évacuation. Elle est indiquée dans les cas de sinusite, rhume ou bronchite. Il suffit de masser le thorax, le dos, les épaules, les bras ou les jambes avec une huile végétale. Mais l’action sera meilleure si elle est associée avec de l’eucalyptus radiata en partie égale pour le soin des rhumes, grippes, sinusites, etc. Pour soigner les douleurs rhumatismales ou musculaires, on l’associe avec du clou de girofle (20% huiles essentielles pour 80% d’huile végétale) et on masse la région endolorie.

Durant l’hiver, la lumière du soleil est à son minimum, le stress est plus élevé que durant l’été; cela peut affecter notre énergie. Pour éliminer la fatigue, il suffit de masser le bas et le milieu du dos, le plexus solaire, la région du cœur et les pieds avec de l’huile essentielle de sapin baumier diluée à 50 % dans de l’huile d’olive. Elle a une action de recharger les surrénales; sitôt ce mélange appliqué, on retrouve son énergie. Cette merveilleuse huile essentielle de chez nous est incontournable durant la saison de l’hiver.

Des références très intéressantes

Il existe beaucoup de références de recherches sur cette huile essentielle. Si vous allez sur Google Scholar et tapez « Essential Oil Abies Balsamea », vous trouverez près de 3000 références. Les recherches concernent les effets antibactérien, antifongique, anticancer, antirhumatismal, etc.

La Commission E allemande, c’est l’équivalent de Food and Drug Administration (FDA), a approuvé l’usage des bourgeons de sapin et de l’huile essentielle tirée de leurs aiguilles pour traiter les infections et inflammations des voies respiratoires, ainsi que pour soulager les douleurs musculaires et rhumatismales. Cette commission a été établie par le gouvernement allemand. Des spécialistes exceptionnels, reconnus en médecine, en pharmacologie, en toxicologie, en pharmacie et en phytothérapie ont évalué les plantes en se basant sur des analyses chimiques, des études expérimentales, pharmacologiques et toxicologiques, ainsi que des recherches cliniques et épidémiologiques.

Ici au Québec, des chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi ont identifié des molécules aromatiques anticancer, les tests ont été faits en éprouvette. Les scientifiques affirment que l’huile essentielle de sapin baumier détruit les cellules cancéreuses sans affecter les cellules saines.

Conclusion

L’huile essentielle de  sapin baumier est une plante de chez nous pour nous. Cet arbre est un cadeau; il est joli, son odeur est agréable et il a bon goût. Étonnamment, on peut manger ses aiguilles. Dans une des émissions télévisées de Josée di Stasio, elle a cuisiné avec Ariane Paré-Le Gal un burger au sapin baumier dans lequel on a mélangé à la viande des aiguilles hachées finement, ce qui a donné un goût au plat. La journaliste Hélène Raymond a visité pour l’émission Bien dans son assiette le centre de recherche de l’Université Laval où on cuisinait le sapin baumier pour le transformer en une savoureuse gélatine. On s’en servait également comme assaisonnement pour cuisiner un gravlax au saumon.

Passer l’hiver sans l’huile essentielle de sapin baumier… c’est impensable !

Sources :

L’aromathérapie exactement; Pierre Franchomme, Daniel Pénoël, Roger Jollois; 1990; édition Roger Jollois

L’aromathérapie : applications thérapeutiques des huiles essentielles du Québec et du monde;  Michel Turbide; 2015; édition Santé-Arôme.