Par Guylaine Campion, ND et journaliste

La gastrite et le reflux gastro-oesophagien sont deux problèmes de l’estomac qu’il est possible de prévenir et soulager.

D’abord, la gastrite est une inflammation de la muqueuse de l’estomac. Cette maladie inflammatoire peut être aiguë ou chronique. Les brûlures d’estomac ou la difficulté à digérer peuvent apparaître rapidement et disparaître en quelques jours, ou elle peut revenir souvent et évoluer au fil des années.  

La muqueuse de l’estomac protège sa paroi des sécrétions acides produites lors de la digestion et agit comme une barrière. Sans cette barrière de protection, la paroi de l’estomac serait attaquée et un ulcère pourrait en résulter.  

QU’EST-CE QUI FRAGILISE LA PAROI DE L’ESTOMAC?

Plusieurs paramètres peuvent fragiliser la muqueuse de l’estomac et augmenter les risques de souffrir d’une gastrite. Par exemple, la gastrite aiguë peut être causée par un médicament, notamment un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) pris sur une longue période ou un corticoïde, du stress ou de l’anxiété. D’un autre côté, la gastrite chronique est souvent provoquée par la bactérie Helicobacter pylori. L’alcool et le tabac peuvent aussi en être responsables de même que le reflux biliaire.

À noter que la bactérie H. pylori peut aussi causer un ulcère d’estomac.  

QUELS SONT LES SYMPTÔMES DE LA GASTRITE?

Les symptômes possibles de la gastrite sont :

  • Des douleurs dans la partie supérieure de l’abdomen.
  • Des brûlures d’estomac,
  • Une difficulté à digérer,
  • Une indigestion,
  • Une sensation de plénitude ou de ballonnements après un repas même léger,
  • Des nausées,
  • Des vomissements,
  • Une perte d’appétit,
  • Du sang dans les vomissements ou dans les selles.

Il est possible de prévenir la gastrite en adoptant des mesures faciles et en évitant les facteurs de risque. Pour limiter les risques : ne pas fumer, consommer de l’alcool avec modération, bien gérer son stress et surveiller sa prise d’anti-inflammatoires non stéroïdiens.   

LE REFLUX GASTRO-OESOPHAGIEN : SES CAUSES  

Le reflux gastro-oesophagien est une autre problématique pouvant provoquer des brûlements d’estomac. Il s’agit d’une remontée d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage provoquant des sensations de brûlure et d’irritation. Le reflux a pour origine un mauvais fonctionnement du sphincter oesophagien inférieur.  En cas de reflux, le sphincter s’ouvre aux mauvais moments et laisse remonter les sucs gastriques de l’estomac provoquant des régurgitations acides après un repas ou pendant la nuit. Ce problème peut également être relié à une hernie hiatale (remontée de la grosse portion renflée de l’extrémité de l’estomac dans le thorax).

Une exposition prolongée de l’œsophage aux substances gastriques acides peut entraîner une inflammation de l’œsophage et des ulcères. Les principaux symptômes apparaissent souvent après le repas ou en position allongée soit une sensation de brûlure remontant derrière le sternum et des régurgitations acides. Parmi les autres symptômes, on retrouve aussi : une voix enrouée le matin, un mal de gorge chronique, de l’asthme, une toux chronique, des nausées, une mauvaise haleine persistante et une perte de l’émail des dents.  

D’autres symptômes plus alarmants comme une difficulté à avaler, une douleur durant la déglutition, des vomissements récurrents, entre autres, nécessitent une consultation rapide chez le médecin. Attention :  le tabagisme et l’obésité sont des facteurs qui contribuent à l’apparition du reflux.

COMMENT PRÉVENIR LE REFLUX?

Si vous avez un surplus de poids, il est important de prendre les mesures nécessaires pour atteindre un poids santé.  

Voici d’autres conseils :

  • Évitez les repas trop copieux, le café, le chocolat, les aliments gras ou épicés, les boissons gazeuses, les aliments acides, les agrumes et leurs jus, les tomates, les produits laitiers et les oignons;  
  • Attention à la menthe poivrée et la menthe verte qui pourraient agir sur le relâchement du sphincter de l’œsophage;
  • Mangez lentement;
  • Attendez au moins deux heures avant d’aller vous étendre dans votre lit;  
  • Évitez de manger durant les trois ou quatre heures qui précèdent l’heure du coucher;  
  • Ne fumez pas;
  • Réduisez votre consommation d’alcool;
  • Évitez le stress;
  • Évitez les vêtements trop serrés;
  • Élevez la tête de votre lit.  

LES AMIS « NATURELS » DE VOTRE ESTOMAC

La consommation régulière de jus de canneberge peut aider à prévenir les infections à la bactérie Helicobacter pylori, en empêchant la bactérie d’adhérer à la paroi de l’estomac. Par ailleurs, les probiotiques auraient une action semblable à celle de la canneberge. Des enzymes digestives donneront un bon coup de pouce à l’estomac.

Le gel d’aloe vera buvable fait des miracles dans les cas de gastrite et d’ulcères d’estomac. Cette plante réduit l’acidité, régule le taux de pH et soulage l’inflammation dans les cas de gastrite. Par ailleurs, l’aloe vera améliorerait les conditions reliées à la hernie hiatale et au reflux gastrique. À cause de ses propriétés douces et cicatrisantes, certains l’utilisent même pour régénérer les muqueuses de l’estomac à la suite d’un ulcère gastrique ou d’une colite ulcéreuse.

La camomille romaine aide à réduire la dyspepsie et l’acidité stomacale. Certains comparent même son action anti-inflammatoire aux inhibiteurs de la pompe à proton. Prendre régulièrement une tisane à la camomille contribue à prévenir les ulcères.  

Une des plantes les plus merveilleuses pour l’estomac et particulièrement pour le reflux gastrique est la réglisse. Elle facilite la formation du mucus qui tapisse la paroi de l’estomac et la protège contre le suc gastrique. La réglisse procure un effet protecteur et anti-inflammatoire sur la muqueuse. La réglisse aide à réduire les brûlures et les crampes d’estomac ainsi que les douleurs abdominales. Elle prévient l’ulcère gastrique de même que l’ulcère duodénal causé par l’Helicobacter pylori. Il est important de toujours choisir des comprimés de réglisse « déglycyrrhizinés », c’est-à-dire : DGL, afin d’éviter les effets secondaires de la glycyrrhizine.  

La tisane de guimauve soulage les irritations de la muqueuse et tapisse le système digestif. Elle protège les tissus des agressions acides.  

L’orme rouge est utilisé pour traiter les inflammations et les ulcérations du tube digestif. Cette plante tapisse les muqueuses de l’estomac et de l’œsophage. En infusion, elle neutralise l’acidité de l’estomac et apaise le reflux gastro-oesophagien. Sous forme de capsules, elle est utilisée dans les cas de côlon irritable, de colite et de maladie de Crohn.  

Le chou et le brocoli contiennent des substances qui inhibent la croissance de la bactérie H. pylori. Le chou est particulièrement miraculeux pour cicatriser les ulcères gastro-duodénaux. La carotte riche en provitamine A est aussi fort appréciée pour ses vertus cicatrisantes, donc indispensables pour la santé des muqueuses.

Les jus de chou, carotte, céleri et concombre sont excellents. N’hésitez pas à combiner ces légumes dans vos jus.

Par ailleurs, le curcuma est utilisé traditionnellement pour traiter les ulcères gastroduodénaux. Des études in vitro et sur des animaux ont révélé que le curcuma possède des effets protecteurs sur la muqueuse gastrique et qu’il peut détruire ou inhiber la bactérie H. pylori.  

En terminant, ajoutons que la vitamine A et le zinc sont de précieux nutriments pour les muqueuses de l’estomac.  

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.