Par Nathalie Beaudoin, herboriste-thérapeute accréditée

Vous cherchez LE livre de l’été? Je vous présente mon tout premier livre de jardinage-cuisine intitulé « Des fleurs dans votre assiette », publié aux éditions MultiMondes. Ce guide pratique de 288 pages comprend 115 recettes à partir de fleurs comestibles, des conseils sur la pratique écologique au jardin, la cueillette éthique, comment conserver votre récolte, les temps de floraison, les préparations de base, un carnet d’adresses complet, une liste trilingue et plus encore.

PAR AMOUR DES FLEURS ET DE LA CUISINE

Depuis des années, je collectionne et prépare des recettes aux fleurs en utilisant les fleurs que je cultive en pots de toutes tailles dans ma cour et sur le balcon. Je profite des récoltes abondantes de l’été, du marché public et de la gentillesse de mes voisins pour faire de nouvelles expériences.

Je suis fascinée par la façon dont les chefs utilisent les fleurs et je les cherche toujours au menu. Ce livre fut entre autres inspiré par la créativité que montrent en ce domaine les nombreux chefs que j’ai eu le privilège de rencontrer en formation.

GOÛTER LA BEAUTÉ DES FLEURS COMESTIBLES

Maintenant, vous le savez, les fleurs ne se contentent pas d’orner votre intérieur. Certaines s’invitent également dans les assiettes! S’il est possible de les acheter en herboristerie et dans certains marchés, rien n’empêche de les cultiver soi-même, même si vous restez en ville sur votre balcon! Elles n’en auront que plus de saveur…

CUISINER AUTREMENT

Les fleurs ne sont pas seulement décoratives, elles ont aussi des atouts gastronomiques incomparables. Alors, un peu de monarde avec votre rôti? Des fleurs de thym citronné pour rehausser la saveur de votre poisson grillé? À moins que vous ne soyez tenté par un taboulé aux pétales de calendula ou un foie gras aux pétales de rose? Et pour finir votre repas fleuri, quelques pétales d’hémérocalle pour accompagner le dessert? Une crème brûlée à la lavande? Ou un sucre à la crème à la violette?

JARDINER SAINEMENT, SANS PESTICIDES

Ce livre est un beau bouquet de conseils pour vous aider à cultiver vos fleurs comestibles afin d’obtenir une récolte saine et sans pesticides. Il permet d’identifier les parties comestibles de plus de 250 fleurs que l’on peut cultiver ou récolter dans nos champs et nos forêts, et vous propose aussi les meilleurs accords de fleurs et de plats au travers de recettes qui impressionneront vos convives.

Pour rencontrer Nathalie Beaudoin en personne lors d’un événement ou un atelier, consultez la page ÉVÉNEMENTS de son site internet. http://www.nathalieenherbe.com/services

SIX FLEURS DE BASE À CUISINER

Bourrache Borago officinalis

Enlever les pistils et les étamines avant de les consommer (sauf pour faire des décorations et des glaçons). Utiliser pour aromatiser les sirops, le vin, les vinaigres, les punchs, les jus de fruits et les desserts glacés. La bourrache ne supporte pas bien la cuisson, mais s’incorpore bien à tous les plats froids. Rappelle le goût du concombre.

Calendula ou souci Calendulas officinalis

Les pétales sont comestibles et leur goût est plutôt neutre, doux et discret. Très appréciée pour garnir les plats de légumes, les potages et les salades de légumes ou de fruits, la calendula s’harmonise également bien avec les mets contenant du riz, une sauce ou des œufs. Ajouter seulement les pétales à la fin de la cuisson ou dans une préparation allant au four.

Capucine Tropaeolum majus

Les fleurs épanouies décorent fort bien les plats. De plus, leur goût poivré aromatise le beurre, les salades de légumes et de fruits, sandwichs et boissons rafraîchissantes. Les boutons floraux sont préparés et conservés comme les câpres dans du vinaigre.

Lavande Lavandula angustifolia ou Lavandula officinalis, L. vera

Les fleurs de lavande relèvent surtout les desserts, par exemple les biscuits, les crèmes brûlées, les gelées, le fudge, les gâteaux, les muffins et les salades de fruits. Leur goût convient aussi parfaitement aux aubergines, aux œufs, aux pommes de terre, aux poissons, au gigot d’agneau, au gibier et à la viande blanche sautée ou rôtie. Leur parfum étant prononcé, il en faut peu pour aromatiser un plat.

Monarde Monarda didyma, M. fistulosa, M. punctata

La monarde est colorée et décorative. On peut en faire des glaçons pour égayer les boissons, cristalliser les fleurs ou s’en servir fraîches pour parfumer le beurre, le fromage à la crème ou de chèvre, le sel, les gelées, les jus de fruits, le thé, les punchs et les limonades. Parsemez-en sur les légumes, les côtelettes de porc, les poissons grillés ou les salades de fruits. Certaines fleurs de monarde peuvent être très goûteuses, il faut faire attention de ne pas trop en ajouter aux plats.

Pensée sauvage Viola tricolor

Ajoutez les fleurs, très décoratives, dans une vinaigrette ou dans les salades de légumes, de fruits et tout autre dessert. On peut en faire des glaçons ou bien si on a beaucoup de patience, les cristalliser avec un blanc d’œuf et du sucre.