fbpx

Des conseils pour stimuler la fertilité naturellement

Par Guylaine Campion, ND et journaliste

Dès qu’un couple souhaite avoir un enfant, il espère de tout son cœur pouvoir réaliser son rêve rapidement.

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Si vous faites partie de ces hommes et femmes qui ont formulé ce désir de donner la vie, nous vous suggérons quelques bons trucs naturels pour stimuler la fertilité.  

Des trucs naturels pour la femme

Souvent, les problèmes de fertilité chez la femme sont reliés à des troubles sur le plan de l’ovulation.  

D’entrée de jeu, il est important d’éliminer le stress. En effet, celui-ci nuit à la vascularisation de l’endomètre qui est nécessaire pour assurer une bonne nidation de l’œuf. Donc, prenez du temps pour calmer votre mental, méditer, faire du yoga, de la marche en plein air dans la nature ou toute autre activité relaxante afin de mettre toutes les chances de votre côté.  

En second lieu, les femmes qui veulent tomber enceintes devraient limiter leur consommation de café.  Saviez-vous qu’une étude parue dans une revue médicale, il y a quelques années, révélait que le fait de boire une seule tasse de café par jour pouvait réduire de moitié les chances de concevoir un enfant à chaque cycle? Attention également aux thés et sodas qui contiennent aussi de la caféine.  

Dans un troisième temps, maintenez un poids santé. Toutefois, évitez d’être trop maigre, car les ovaires ont besoin d’un certain équilibre entre la masse musculaire et la masse graisseuse pour bien fonctionner.  

Quatrièmement, assurez-vous de ne pas présenter des carences en vitamine B9 (acide folique) et B12 : des vitamines très importantes.  

Enfin, si vous êtes sportive, allez-y avec modération. Bien que la pratique d’une activité sportive régulière soit excellente pour la santé, un excès de sport peut entraîner une baisse de fertilité chez la femme. D’ailleurs, une étude scientifique a clairement établi un lien existant entre la pratique d’un sport d’endurance (marathon, triathlon, ski de fond, etc.) de haut niveau ou de manière intensive et les risques d’infertilité. 

Des trucs naturels pour l’homme 

Dès la puberté et jusqu’à son dernier souffle, l’homme produit des spermatozoïdes. Toutefois, leur nombre, leur forme et leur mobilité peuvent varier, ce qui peut avoir des conséquences sur la fertilité. 

L’activité physique

D’abord, la pratique régulière d’une activité physique peut grandement favoriser la fertilité chez l’homme.  La marche, la course à pied ou la natation font partie des activités physiques à privilégier. Cependant, il est recommandé de diminuer les randonnées à vélo, de réduire la cadence et de choisir une selle confortable afin d’éviter les frictions.  

Les vêtements

Deuxièmement, il est conseillé au futur père d’éviter de porter des vêtements trop serrés qui nuisent à la production de spermatozoïdes. Il est souhaitable de choisir des vêtements amples et faits de coton. 

Les aliments

Du point de vue alimentaire, il est important de s’assurer d’un apport suffisant en lycopène qui favorise l’augmentation du nombre de spermatozoïdes normaux et leur mobilité et réduit le nombre d’anormaux.  La tomate est une excellente source de lycopène. De plus, une alimentation riche en bêta-carotène (carotte) et en lutéine (épinard, chou, brocoli et courge) est tout à fait favorable pour la fertilité du futur père.  

Par ailleurs, selon une étude américaine réalisée par des chercheurs du Lawrence Berkeley National Laboratory, la consommation de framboises permet aux hommes d’augmenter leurs chances de devenir père, et ce, grâce à leur richesse en vitamine C. Ce nutriment est reconnu pour son effet important sur la fertilité masculine puisqu’il agit sur le stress oxydatif du sperme. On sait que le stress oxydatif provoque le vieillissement cellulaire et l’apparition des mutations génétiques : des facteurs que la vitamine C peut limiter.  

D’autre part, bien qu’elle ne soit pas récente, une étude parue en 2012 dans le Journal Fertility and Sterility, révélait une observation fort intéressante. On disait que chez l’homme de 44 ans et plus, un régime riche en vitamines E et C, acide folique et zinc améliorait la qualité du sperme. Cette étude était la toute première qui mentionnait qu’un régime alimentaire pouvait protéger contre les effets néfastes du vieillissement sur le génome des spermatozoïdes.  

Les plantes

Du côté des plantes, le maca pourrait stimuler leur reproduction.  

Le téléphone cellulaire

Enfin, saviez-vous que les hommes devraient éviter de porter leur téléphone mobile dans leur poche? En effet, cette mauvaise habitude nuirait à leur fertilité. C’est une étude hongroise réalisée sur plus de 200 hommes et sur une période d’une année qui a établi un lien entre le fait de garder son téléphone près de ses parties intimes et la baisse de production des spermatozoïdes. Il est donc préférable de le ranger dans le sac ou le porte-documents. 

Des trucs naturels pour le couple

Autant chez l’homme que chez la femme, le fait d’adopter de saines habitudes de vie est un atout indéniable. Ne pas fumer, limiter sa consommation d’alcool, manger « bio » et perdre les kilos en trop font partie des bonnes habitudes à prendre qui permettent de retrouver une fertilité normale. Précisons que le tabac diminue le nombre de spermatozoïdes et d’ovules et peut perturber le cycle menstruel. De plus, il existe un lien entre la consommation d’alcool et le délai de conception. 

Par ailleurs, ajoutons qu’il est grandement recommandé d’éviter les perturbateurs endocriniens qui altèrent le fonctionnement des hormones et que l’on retrouve notamment dans les vernis, les laques, les emballages alimentaires et les plastiques durs. 

Les femmes enceintes ou qui allaitent, les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  

Laisser un commentaire

shares