Par Guylaine Campion, ND et journaliste

Depuis plusieurs années déjà, les femmes sont invitées à pratiquer souvent l’auto-examen de leurs seins afin de détecter tout changement récent et persistant. 

Mais à titre préventif, il existe cinq autres autotests qu’il est bon de pratiquer régulièrement. Ces observations sont rapides et pourraient vous éviter bien des soucis de santé à long terme. 

TEST NO 1 : PRENDRE SON POULS

Prendre le pouls est l’un des gestes de médecine des plus anciens. D’ailleurs, la mesure du pouls est primordiale en médecine traditionnelle chinoise. La prise du pouls consiste à percevoir le flux sanguin pulsé par le cœur, en palpant une artère. Le pouls traduit ainsi les battements du cœur.  

Un pouls trop élevé peut être le signe de troubles au niveau du cœur ou des artères, d’où l’importance d’y porter une attention particulière afin d’écarter les risques de crise cardiaque ou d’AVC. Un nombre élevé de battements de cœur peut aussi signifier la présence d’une hyperthyroïdie. 

Généralement, les valeurs suivantes sont considérées comme étant normales : 

  • Entre 90 et 110 pulsations par minute pour un enfant;
  • Entre 80 et 85 pulsations par minute pour un adolescent;
  • Entre 50 et 85 pulsations par minute pour un adulte;
  • Entre 60 et 70 pulsations par minute pour une personne âgée.

Mais il va sans dire que ces valeurs dépendent aussi d’autres facteurs tels que la génétique, la prise de médicaments, la pratique régulière d’un sport, etc. L’important est de surveiller que le rythme cardiaque n’augmente pas avec le temps et, si nécessaire, de le faire baisser en pratiquant une activité physique de façon régulière.  

Il existe sur le marché des appareils qui mesurent automatiquement la fréquence cardiaque. Mais vous pouvez aussi utiliser la méthode classique. La voici : 

  1. Asseyez-vous confortablement et détendez-vous pendant quelques minutes pour vous assurer d’être vraiment au repos
  2. Mettez deux doigts (index et majeur) sur la face interne de votre poignet ou votre carotide (située dans le cou), pressez et comptez le nombre de pulsations en 60 secondes pour obtenir votre rythme cardiaque. La légère pression permet de percevoir une onde pulsatile. 

TEST NO 2 : VÉRIFIER SA TENSION ARTÉRIELLE

À long terme, l’hypertension artérielle représente un facteur de risque important pour plusieurs maladies :  troubles cardiaques et vasculaires, insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, etc.

L’achat d’un tensiomètre peut être un bon investissement pour votre santé. Vous pourrez ainsi prendre vous-même votre tension artérielle sans devoir attendre la visite chez le médecin. À la maison, vous avez le privilège de reprendre votre tension à n’importe quel moment de la journée si son résultat est trop élevé. Une tension autour de 120/80 est idéale. Une pression égale ou supérieure à 140/90 est considérée comme étant de l’hypertension. 

Toutefois, si la tension artérielle se maintient à une valeur légèrement élevée, quelques changements peuvent rectifier la chose, par exemple, perdre du poids, adopter une saine alimentation (ex. : régime méditerranéen), éliminer le sel, consommer des huiles de poisson et mieux gérer le stress.  

TEST NO 3 : EXAMINER SES GENCIVES

Votre dentiste vous le dira! Étonnamment, nos gencives représentent l’un des marqueurs importants au sujet de notre santé. Soyez donc vigilants si vos gencives saignent lorsque vous lavez vos dents ou si elles sont trop rouges. Pourquoi? Votre bouche contient des millions de bactéries et vos gencives sont remplies de vaisseaux sanguins. En l’occurrence, si vos gencives sont abîmées et s’il existe un déséquilibre bactérien dans votre bouche, des bactéries pathogènes pourraient alors s’infiltrer dans votre sang en entrant par des gencives en mauvais état. De plus, si ces bactéries abîment vos vaisseaux sanguins et vos artères, vous serez alors plus à risque de faire un infarctus ou un AVC. 

Enfin, certains chercheurs vont jusqu’à dire que les mauvaises bactéries qui résident dans la bouche pourraient migrer jusqu’au cerveau et causer la maladie d’Alzheimer. Plus précisément, des chercheurs américains révèlent dans une étude parue dans la revue Science Advances, avoir trouvé des traces de bactéries Porphyromonas gingivalis, responsables de la parodontite, dans le cerveau de patients souffrant de la maladie d’Alzheimer. Généralement, la parodontite commence par une gingivite liée à une accumulation de plaque. Bien entendu, la parodontite ne peut être la seule incriminée dans le développement de la maladie d’Alzheimer, cependant, il semble bien qu’elle fasse partie des éléments pouvant favoriser son développement. 

Une bonne façon de vérifier l’état de vos gencives est d’utiliser la soie dentaire. Si elle est imbibée de sang après l’avoir passée entre vos dents, c’est le signe que vos gencives ont besoin de soins particuliers et qu’une visite chez le dentiste s’avère nécessaire.  

Faire circuler une cuillerée à soupe d’huile de coco entre ses dents pendant une vingtaine de minutes tous les jours est un moyen naturel et efficace pour lutter contre la gingivite, le tartre et la mauvaise haleine. Riche en acide caprylique et en acide laurique, l’huile de coco agit comme antibactérien et antifongique.

TEST NO 4: EXAMINER SES GRAINS DE BEAUTÉ 

Il est important d’examiner régulièrement vos grains de beauté afin de prévenir le cancer de la peau (mélanome). Le mélanome peut varier en apparence et prend souvent naissance sous la forme d’un grain de beauté anormal.  

Généralement, un changement de couleur, de taille ou de forme d’un grain de beauté est le premier signe de la présence d’un mélanome. Ces changements peuvent survenir sur une tache ou un grain de beauté déjà existants ou sous la forme d’un nouveau grain de beauté.  

Pour vous aider à procéder à l’examen de vos grains de beauté, vous pouvez utiliser la règle de l’ABCDE représentant les 5 caractéristiques suspectes à surveiller : 

A pour asymétrie : l’une des deux moitiés du grain de beauté n’a pas la même forme que l’autre.

B pour bordure: le contour du grain de beauté est inégal, irrégulier ou flou.  

C pour couleur : la couleur du grain de beauté n’est pas uniforme.  

D pour diamètre : la taille du grain de beauté est de plus de 6 mm (1/4 de pouce) de diamètre, soit environ la largeur d’une gomme à effacer au bout d’un crayon.  

E pour évolution : le grain de beauté change de forme, de diamètre ou de couleur avec le temps. Il peut démanger ou donner une sensation de brûlure ou de picotement. 

L’évolution du grain de beauté est un facteur à ne pas négliger. Si vous constatez que l’un de vos grains de beauté change d’aspect, consultez rapidement votre médecin qui pourra, en l’occurrence, vous diriger vers un dermatologue.  

TEST NO 5 : PORTER ATTENTION À UNE PERTE ANORMALE DE VOS CHEVEUX

Bien entendu, des facteurs génétiques peuvent faire en sorte qu’une personne se retrouve chauve dès l’âge de 30 ans. Toutefois, une perte de cheveux rapide et soudaine devrait vous alerter! Celle-ci pourrait être reliée, entre autres, à un problème d’anémie ou de glande thyroïde. Dans ce cas, mieux vaut consulter votre médecin qui pourra alors vous prescrire des prises de sang qui pourront confirmer la cause de cette perte de cheveux.

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.