Par Cyril Meyre, ND. A.

Sucrez-vous votre bec? La dépendance au sucre! C’est bon, n’est-ce pas, le sucre? Douce drogue légale. Douce drogue de récompense, de célébration, d’énergie, de compensation, de réconfort. Certains scientifiques relatent que le sucre est aussi dangereux que la cocaïne et le tabac!

Au quotidien, il est là, il nous envahit de plein gré ou à notre insu. De l’histoire de l’humanité, jamais nous n’avons consommé autant de sucre, et de surcroît raffiné et modifié.

QUELQUES FAITS INTÉRESSANTS
Des chiffres, des statistiques et les conséquences sur notre santé

En 2004, selon Statistique Canada, la moyenne consommée par jour de sucre était de 110 grammes (1) , ce qui donne 40 kg par année. La moyenne des adolescents est de 62 kg! Évidemment, c’est une moyenne donc certaines personnes en consomment moins et d’autres beaucoup plus. En comparaison, en France en 1850, il se consommait en moyenne 5 kg de sucre par année!

En 2000, il se produisait 132 millions de tonnes de sucre sur la planète bleue. En 2014, 176 millions de tonnes de sucre. Il est intéressant de constater une légère diminution de la production de sucre en 2008-2009 lors de la récession (2). Au Québec, dans les grandes surfaces, 42% des ventes de boissons sont des boissons avec sucre ajouté à faible valeur nutritive! (3)

Régulièrement, nous sommes assaillis, sollicités, afin de consommer ce sucre drogue.

Liste des moments annuels qui nous rappellent inconsciemment mais inévitablement d’avoir des sucreries lors de nos activités de célébrations :

  • Action de grâce
  • Halloween
  • Le temps des fêtes
  • La nouvelle année
  • La fête des Rois
  • La Saint-Valentin
  • Pâques
  • La fête des Mères
  • La fête des Pères
  • Les sportifs et les boissons énergisantes au sucre

Et à travers toutes ces occasions, nous rajoutons les anniversaires et partys de toutes sortes qui se vivent à travers les semaines et les mois. Sans compter les collations, les autos-récompenses, les rages de sucre que notre corps réclame comme un junkie en manque de son fix.

Celui-là, ce fix au sucre légal est très lucratif sous plusieurs facettes, si on prend en considération toutes les répercussions que la surconsommation de sucre dans notre société entraîne. J’entends par là les dommages collatéraux sur la santé.

LES CONSÉQUENCES DU SUCRE SUR LA SANTÉ

Elles sont connues et s’amplifient avec les années!

  • Diabète et ses conséquences;
  • Surpoids;
  • Déminéralisation;
  • Affections du système nerveux;
  • Caries dentaires.

Les conséquences du diabète et du surpoids se répercutent sur le système cardiovasculaire.

  • Hypertension;
  • Triglycérides;
  • Cholestérol;
  • Athérome;
  • Maladies coronariennes.

Tout ceci a un impact négatif également sur les reins et les yeux. La résistance à l’insuline, l’inflammation silencieuse, le syndrome métabolique, la dysfonction érectile. Sans oublier le foie qui est malmené avec toutes ces surdoses de sucre. Car oui, le foie est également impliqué dans la gestion des glucides tout comme le pancréas.

Certaines personnes découvrent lors de tests médicaux que le foie est hypothéqué d’une stéatose, c’est-à-dire le foie gras. Plusieurs causes sont à considérer dans l’étiologie de la stéatose, la surconsommation de sucre est un facteur.

À ce cocktail, rajoutons les protéines glyquées qui se manifestent dans les cas d’hyperglycémie (diabète). À terme, cette liaison induit l’athérosclérose, des radicaux libres (oxydation), la perméabilité vasculaire, l’inflammation… L’hémoglobine glyquée est un marqueur utilisé lors des prises de sang afin de mesurer son niveau. Cela vous donne de bonnes pistes sur ce que vous devez faire selon le résultat par rapport à votre glycémie.

Au départ, si le poids et la glycémie étaient à un niveau santé, la liste de ce type d’affections épidémiques dans notre société serait moindre et ne prendrait sûrement pas tant de place dans le budget de la santé publique.

DIFFÉRENTS TYPES DE SUCRES

Sucres toxiques :

  • Boissons gazeuses;
  • Sucre blanc;
  • Sirop de maïs riche en fructose (High Fructose Corn Syrup)*.

* Une étude rapporte une concentration moyenne de 0,287 microgramme de mercure par gramme de sirop de maïs riche en fructose (4). Pourquoi ne pas l’éviter?

Sucres santé :

  • Miel non pasteurisé;
  • Stévia;
  • Xylitol;
  • Mélasse;
  • Sirop d’érable.

Concernant les boissons

Buvez de l’eau simplement! Ou des tisanes. Les tisanes et thés sont une excellente façon de remplacer les boissons sucrées et les jus. Au départ, afin de vous habituer, coupez vos jus à 50% avec de l’eau.

Lors des collations, prenez des fruits frais, des sources de protéines, des noix et graines, yaourt, des fruits secs sans sulfites, des crudités, du chocolat noir et du miel non pasteurisé pour les rages de sucre. Toujours prioriser les aliments non transformés sans sucre ajouté.

Les formules sans sucre

Le miel non pasteurisé est un super aliment, comme tout ce qui provient de la ruche. Il sera un outil de premier choix lors d’envie de sucreries afin de satisfaire les besoins sucrés. Les études récentes avec le miel nous démontrent l’effet positif qu’il a sur la glycémie. Une étude à ce sujet démontre que le miel abaisse le glucose sanguin, la protéine C-réactive, l’homocystéine et les lipides sanguins chez les sujets sains, diabétiques et hyperlipidémiques (5).

QUE FAIRE?

Dans un premier temps, vous pouvez toujours prendre des suppléments afin de fortifier votre pancréas. Il existe de bonnes formules dans les magasins de produits naturels qui agissent en ce sens, sans oublier le foie. Oui le foie. Sans nécessairement drainer le foie dans ce contexte relié à la glycémie, mais plutôt de le fortifier. Car pour la gestion de votre taux de sucre, le foie se doit d’être optimal dans ses fonctions.

Par exemple, la plante la plus connue comme régénérateur hépatique est le chardon-marie. Des complexes synergétiques existent également pour le foie. Vérifier avec votre professionnel de la santé selon vos besoins.

Et en tant que parent, grands-parent, personne influente, passez le message aux enfants et à votre réseau. Le sucre doit être consommé avec grande modération afin de prévenir des problèmes de santé et diminuer ceux existants. Gardez en mémoire que la consommation d’aliments riches en fibres et en protéines permet de stabiliser la glycémie et prévient son débalancement.

Prenez votre santé et votre menu en main!

Bonne santé!

Cyril Meyre, naturopathe
www.cyrilmeyre.com

Sources :

1 – https://www.statcan.gc.ca/pub/82-003-x/2011003/article/11540-fra.pdf

2- http://www.fao.org/faostat/en/#data/QD/visualize

3 – www.inspq.qc.ca/sites/default/files/publications/2236_consommation_ sucre_sante_0.pdf

4- https://ehjournal.biomedcentral.com/articles/10.1186/1476-069X-8-2

5- Natural honey lowers plasma glucose, C-reactive protein, homocysteine, and blood lipids in healthy, diabetic, and hyperlipidemic subjects: comparison with dextrose and sucrose. Al-Waili NS. J Med Food. 2004 Spring;7(1):100-7.