Par Marie-Christine Trépanier, journaliste

Avec la belle saison automnale qui arrive, que diriez-vous d’un « bain de forêt »? Connue aussi sous le nom de « sylvothérapie » ou « shinrin-yoku », cette pratique traditionnelle venue tout droit du Japon est une « médecine préventive » qui prescrit, entre autres, des promenades en forêt et des câlins d’arbres! Tout ça afin d’éveiller nos sens et reprendre contact avec notre moi profond.

En d’autres mots, l’art des bains de forêt consiste à se connecter à la nature par l’intermédiaire de nos cinq sens. La Nature nous invite, il ne tient qu’à nous d’accepter son invitation si généreuse!

LES EFFETS POSITIFS DU CONTACT AVEC LA FORÊT

Auteur du livre Shinrin yoku : l’art et la science du bain de forêt, le Dr Qing Li a noté, lors de ses recherches scientifiques, de nombreux bienfaits à la pratique des bains de forêt. Médecin-immunologiste au département d’hygiène et de santé publique à l’Université de médecine de Tokyo, il dirige des travaux de recherche depuis plusieurs années.

Par exemple, il a noté un système immunitaire renforcé grâce aux phytoncides, des molécules produites par les arbres. En fait, en inspirant l’air de la forêt, on profite des vertus de ces molécules. Il a aussi constaté une réduction de la tension artérielle, une baisse du taux de glycémie, une amélioration de la concentration, de la mémoire et de la qualité du sommeil et aussi une meilleure santé cardiovasculaire et métabolique.

Par surcroît, respirer les phytoncides diminue le taux de cortisol, « l’hormone du stress ». Les bains de forêt chassent la dépression, réduisent l’anxiété et augmentent le niveau d’énergie.

COMMENT PROFITER DES BIENFAITS DES BAINS DE FORÊT

Un bain de forêt, c’est aller marcher lentement sans aucun but précis dans la nature durant quelques heures, sans cellulaire ni appareil-photo, et se laisser guider par son corps. C’est suivre le chemin que nous indique notre corps et se laisser imprégner par toute la beauté sylvestre.

Le bain de forêt n’est pas une randonnée, donc nul besoin de se presser et d’accélérer le pas. Au contraire, la marche lente vous permettra de garder tous vos sens en éveil.

Certains spécialistes de la sylvothérapie distinguent deux types de bains de forêt : le bain tonifiant dans les forêts de conifères et le bain relaxant au contact des arbres feuillus tels que le peuplier, le tremble ou le bouleau.

CHOISIR UN ARBRE ET LE SALUER

Le bain de forêt, c’est faire « UN » avec les arbres pour se ressourcer. On choisit un arbre, on le salue, on se colle à son tronc, on lui fait un câlin, on l’observe, on écoute le bruit de l’écorce au toucher et on le respire! C’est une belle occasion d’éveiller nos sens. La sylvothérapie, c’est se recueillir et s’apaiser au contact des arbres. Les arbres dégagent une belle énergie.

Par ailleurs, il est important d’activer nos cinq sens. Donc, on regarde la beauté des couleurs que nous offre la forêt et les rayons de soleil qui passent à travers les branches des arbres. On écoute le chant des oiseaux, le bruissement de la brise et les petits pas des écureuils dans les feuilles. On sent le parfum de la forêt. On goûte la fraîcheur de la forêt en inspirant profondément. On place nos mains sur le tronc d’un arbre. Puis, on ressent le calme et le bonheur que la forêt nous offre si généreusement. C’est notre sixième sens qui se manifeste, tout notre être étant désormais connecté à la nature. L’important, c’est d’être entièrement présent à la forêt.

On peut pratiquer les bains de forêt autant de fois par semaine que cela est possible pour nous. Mais déjà, une simple marche de deux heures sur une base hebdomadaire serait bénéfique. Voilà donc une activité peu coûteuse qui apporte un grand bien-être au corps et à l’esprit, et qui nous permet d’admirer toutes les beautés de la nature en cette belle saison automnale.

Le mois prochain, nous vous ferons découvrir la marche afghane, une autre belle activité de plein air qui allie méditation et mouvement.