fbpx

La bourrache : une plante médicinale aux fleurs bleues

Par Guylaine Campion, ND et journaliste 

Originaire de la Syrie, la bourrache est une plante qui produit de magnifiques fleurs bleues en forme d’étoiles. Mais au-delà de sa beauté, on connaît la bourrache pour ses nombreux bienfaits sur la santé.

En effet, la bourrache est riche en acides gras polyinsaturés, mono-insaturés et saturés. Notamment, on lui attribue une action anti-inflammatoire. Elle a des propriétés revitalisantes, émollientes et humidifiantes.

Des fleurs bleues comestibles

Saviez-vous que les jolies fleurs bleues en forme d’étoiles de la bourrache de même que ses feuilles sont comestibles? Ses fleurs ont le goût de l’huître alors que ses feuilles, elles, ont plutôt une saveur de concombre. Par exemple, on peut les manger fraîches dans une salade. 

Par ailleurs, on extrait l’huile de bourrache des graines de la plante qui sont riches en acides gras.  Plus précisément, elles contiennent des acides gras polyinsaturés : acide linoléique et gamma linolénique (oméga 6), acide alpha-linolénique (oméga 3), des acides gras mono-insaturés de type oméga 9 (acide oléique) de même que des acides gras saturés (acide stéarique et palmitique). Aussi, la bourrache contient les vitamines E, A, D et K. Ces composés lui confèrent des vertus antioxydantes et anti-inflammatoires.  

Plusieurs études soulignent les propriétés anti-inflammatoires de l’huile de bourrache pour soulager les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde. En fait, c’est l’acide gamma linolénique contenu dans l’huile de bourrache, tout comme dans l’huile d’onagre et dans l’huile de graine de cassis, qui favorise la diminution de la douleur et des raideurs musculaires.  

Les bienfaits de l’huile de bourrache

L’huile de bourrache procure de nombreux bienfaits pour la santé. Outre ses propriétés anti-inflammatoires, elle est aussi immunostimulante, régulatrice du système cardiovasculaire, du système hormonal et nerveux. Elle favorise aussi l’équilibre du taux de cholestérol et de triglycérides. 

Voir l’huile de bourrache dans la boutique

Par voie orale, sous forme de teinture mère ou en capsules, l’huile de bourrache peut être utilisée dans les cas suivants :

  • Raideurs et douleurs articulaires;
  • Arthrite;
  • Polyarthrite rhumatoïde;
  • Rhumatismes;
  • Troubles inflammatoires ;
  • AVC (en prévention);
  • Thrombose (en prévention avec un suivi médical);
  • Troubles circulatoires;
  • Troubles cardiovasculaires ;
  • Cellulite;
  • Cholestérol (en prévention);
  • Diabète (en prévention);
  • Gingivite;
  • Mastose (en prévention);
  • Parodontite;
  • Stress;
  • Syndrome prémenstruel (en prévention);
  • Troubles liés à la ménopause;
  • Troubles cutanés associés à la sclérose en plaques et aux maladies dégénératives;
  • Voies urinaires (propriétés diurétiques).

Choisissez une huile de bourrache de qualité vierge extra obtenue par pression à froid et d’origine biologique.  

La bourrache et ses vertus « cosmétiques »

L’huile de bourrache peut aussi s’appliquer localement. 

Sur le plan cosmétique, elle est appréciée pour les problèmes de peau, notamment grâce à sa richesse en acide gamma-linolénique (oméga 6). En effet, les oméga-6 régénèrent la peau et redonnent souplesse, tonicité et élasticité. L’huile de bourrache possède des vertus anti-âge, antioxydante, émolliente, adoucissante, apaisante et nourrissante.  

L’huile de bourrache peut être utilisée dans le cas suivants :

  • Cheveux secs;
  • Chute de cheveux;
  • Cuir chevelu irrité et asséché;
  • Acné;
  • Eczéma;
  • Psoriasis ;
  • Cicatrice légère;
  • Dartre;
  • Dermatose;
  • Inflammation des gencives liée à la parodontite;
  • Peau sèche;
  • Peau grasse;
  • Peau mature et ridée;
  • Vieillissement cutané; 
  • Peau sensible au vent, au froid et au soleil;
  • Gerçures;
  • Vergetures;
  • Irritations cutanées;
  • Troubles cutanés inflammatoires;
  • Ongles cassants;
  • Radiothérapie.

Outre l’application locale, l’ajout de teinture mère ou capsules de bourrache par voie interne peut également être bénéfique et donner un « plus » au traitement. 

Idéalement, l’huile de bourrache doit être conservée au réfrigérateur à l’abri de l’air et de la lumière.  

Un peu d’histoire…

Le nom « bourrache » vient de l’arabe « abou rash » qui signifie « père de la sueur » faisant référence à ses propriétés sudorifiques. Elle est aussi parfois appelée : « langue de bœuf » et « pain des abeilles ».  

Au Moyen-Âge, la bourrache était considérée comme une plante magique aux vertus aphrodisiaques qui donnait de l’assurance aux amoureux dans leurs conquêtes. En effet, un rameau de bourrache fleurie permettait, dit-on, aux hommes séducteurs d’obtenir du succès auprès des femmes qu’ils convoitaient.  

De nos jours, les jardiniers apprécient la bourrache, car elle éloigne les limaces.  

Mises en garde

Attention : les alcaloïdes pyrrolizidiniques présents à faible dose dans les fleurs et les feuilles de la bourrache peuvent causer une intoxication du foie et agir comme des cancérigènes génotoxiques. On peut en retrouver des traces dans l’huile de bourrache.  

Autre mise en garde : la bourrache peut provoquer des nausées, de la diarrhée et des ballonnements. 

Enfin, les femmes enceintes et qui allaitent et les enfants ne devraient pas consommer de la bourrache.  

Les enfants, les personnes qui prennent des médicaments ou qui souffrent de maladies graves ou d’allergies devraient consulter un spécialiste en santé naturelle avant d’utiliser les plantes médicinales.  

Les informations fournies dans cet article ne peuvent remplacer des conseils médicaux, un diagnostic ou un traitement.  

Laisser un commentaire

shares