[:fr]La caféine agit contre l’inflammation et aiderait à combattre plusieurs maladies chroniques telles que le diabète et les maladies cardiovasculaires. C’est du moins ce que révèle une nouvelle étude parue dans Nature Medicine. Les chercheurs qui ont participé à cette étude ont démontré que les personnes âgées présentant de faibles niveaux d’inflammation avaient un point en commun :  elles consomment toutes de la caféine. En effet, ils ont trouvé un lien entre le vieillissement, l’inflammation systémique, les maladies cardiovasculaires et le café! On retrouve le phénomène d’inflammation dans les maladies chroniques telles que le diabète, l’hypertension, les problèmes cardiaques, les troubles articulaires et la maladie d’Alzheimer.

Les résultats de cette étude ont démontré que les personnes qui consomment le plus de caféine sont protégées de l’inflammation, notamment celles qui boivent plus de cinq tasses de café par jour. « La caféine inhibe la voie inflammatoire », disent les chercheurs. Consommer des fruits à coque pour réduire le risque de récurrence du cancer colorectal. Le fait de consommer régulièrement des fruits à coque, tels que des amandes ou des noix, réduit de plus de 40 % le risque de récidive du cancer du côlon.

C’est du moins ce que révèle une étude menée par l’Institut du cancer Dana Farber, situé à Boston, à laquelle ont participé 826 patients traités pour une tumeur du gros intestin qui ne s’était pas propagée à d’autres organes. Ceux qui ont mangé au moins 56 grammes de fruits à coque par semaine ont vu leur risque de mortalité prématurée baisser de 57 % par rapport à un groupe témoin.

Le Dr Temidayo Fadelu, clinicien et principal auteur de l’étude, a voulu vérifier si les bienfaits de la consommation des fruits à coque, déjà efficaces pour les maladies cardiovasculaires et le diabète, s’étendaient au niveau du cancer colorectal.

« Des habitudes alimentaires saines peuvent souvent passer au second plan pendant un traitement anticancéreux, mais cette recherche montre que le fait tout simple de manger des fruits à coque peut avoir des effets très positifs dans la survie à long terme des patients », précise Daniel Hayes, président de l’American Society of Clinica Oncology (ASCO), le plus grand colloque mondial sur le cancer qui a eu lieu en juin dernier à Chicago.

« Cette étude conforte l’idée qu’un changement de régime alimentaire et de l’activité physique peut s’avérer très efficace », ajoute le Dr Fadelu.[:]