fbpx

Des aliments pour élever votre taux vibratoire 

Par Marie-Christine Trépanier, journaliste 

Les pierres et les cristaux dégagent une vibration qui leur est propre. D’ailleurs, à travers les cultures, ces magnifiques joyaux ont toujours été appréciés pour leur puissant potentiel énergétique.  

De leur côté, les fleurs aussi possèdent une énergie et une vibration très élevées et, au fil des siècles, les herboristes, guérisseurs et apothicaires se sont toujours intéressés à leurs propriétés mystérieuses. Par exemple, c’est la rose qui possède la fréquence vibratoire la plus élevée, soit 320 MHz, en comparaison avec un être humain en santé qui vibre entre 68 et 73 MHz. Pas étonnant que l’on qualifie la rose de « reine des fleurs »!  

Mais saviez-vous que les aliments possèdent aussi une fréquence vibratoire et qu’en les consommant on peut aussi élever la nôtre?

GRATUIT: abonnez-vous au magazine santé

Comment reconnaître un fruit ou un légume avec un taux vibratoire élevé? 

Avec toute l’abondance de fruits et légumes colorés que nous offre la nature si généreuse, nous avons droit à tout un arc-en-ciel d’aliments riches en nutriments.  

Nous connaissons l’impact d’une saine alimentation sur notre santé, mais moins les effets de certains aliments sur notre taux vibratoire. 

En effet, des aliments riches en nutriments, sains, frais, colorés et vibrants vont augmenter notre fréquence énergétique. En les consommant, on se sent alors plein de vivacité, d’énergie et en harmonie avec tout ce qui nous entoure.  

La façon d’identifier un fruit ou un légume ayant un taux vibratoire élevé est fort simple et logique : plus un aliment est cultivé dans des terres saines, biologiques, sans pesticides, dans le respect des cycles de la nature, plus il est cueilli mûr et consommé rapidement après la cueillette, plus son taux vibratoire sera élevé.  

Par conséquent, en choisissant des aliments à haute fréquence vibratoire, on retrouve une énergie et une meilleure santé. 

Les légumes à feuilles vertes et les fruits possèdent une grande quantité d’énergie, car ils ont emmagasiné beaucoup de vibrations solaires au moment de leur croissance, comparativement aux légumes racines qui, eux, poussent sous la terre.  

Il est important de préciser que tout le processus de transformation des aliments, de même que la cuisson, affecte leur qualité énergétique et réduit considérablement leur fréquence vibratoire.  

Quels sont les aliments ayant une valeur énergétique élevée? 

Parmi les aliments ayant une valeur énergétique élevée, on retrouve :

  • Les légumes à feuilles vertes;
  • Les fruits frais;
  • Les graines de tournesol, de citrouille, de chia;
  • Les graines germées telles que la luzerne;
  • Les herbes fraîches (basilic, origan, ciboulette, thym, persil, estragon, menthe, etc.);
  • Les noix, les amandes;
  • Les dattes, les olives mûres;
  • Les produits fermentés (kéfir, kombucha, miso, choucroute, etc.);
  • Le miel, le pollen, la gelée royale;
  • Les huiles végétales biologiques pressées à froid;
  • Les oeufs frais de poules élevées en plein air et ayant été nourries naturellement;
  • Les produits de la mer frais (poissons, crustacés, algues, etc.). 

Si on compare le taux de vibratoire d’aliments sains avec ceux des aliments peu nutritifs, voici ce que l’on observe :

  • Des légumes verts vibrent entre 62 à 65 MHz;
  • Des amandes crues vibrent entre 40 à 50 MHz;
  • Des herbes fraîches vibrent entre 20 à 27 MHz.

Alors que :

  • Un hamburger vibre entre 3 et 5 MHz;
  • La farine blanche vibre entre 1 à 2 MHz;
  • Les aliments en conserve et surgelés vibrent 0 MHz.

Plus nous consommons des aliments ayant un haut potentiel énergétique, plus nous augmentons potentiellement la régénération de nos cellules, notre taux vibratoire et notre longévité. Par conséquent, une alimentation à haute vibration énergétique représente l’une des clés pour raviver notre santé et notre bien-être.

Évitez les aliments non vivants et transformés

On devrait éviter le plus possible de consommer des aliments non vivants et transformés qui ont perdu la majeure partie de leur énergie naturelle et qui vibrent à des fréquences beaucoup plus basses. Par exemple, sur le plan énergétique, les viandes sont imprégnées de la peur et de la souffrance subies par les animaux au moment où ils ont été tués à l’abattoir. En consommant ces viandes, on absorbe alors leur vibration négative.  

C’est le même constat en qui a trait aux produits transformés par l’industrie alimentaire tels que les charcuteries, les pizzas, les plats surgelés, les sauces et les fritures. En plus de réduire nos vibrations énergétiques, ces aliments n’apportent aucune énergie vitale à l’organisme et leur consommation nécessite beaucoup d’efforts pour être assimilés et éliminés. On pense aussi aux aliments contenant des agents de conservation, aux boissons industrielles telles que les sodas, l’alcool et le café. La consommation régulière de ces aliments transformés entraîne de la fatigue et mieux vaut les écarter.  

Choisissez les aliments vivants et non transformés 

En contrepartie, les aliments frais et consommés à la cueillette régénèrent toutes les cellules du corps.  Un aliment transformé qui sort d’une usine de transformation ne possède pas cette énergie qui vivifie les cellules. Il faut donc privilégier les aliments vivants remplis de vitamines, de minéraux, d’oligo-éléments et d’antioxydants.  

En conclusion, sans bannir complètement de votre assiette les aliments qui ne favorisent pas un taux vibratoire élevé, il est tout de même grandement suggéré de modérer leur consommation et de privilégier ceux qui procurent une haute vibration énergétique.  

L’essentiel est de fournir à notre corps une alimentation variée, colorée, saine, nutritive, vibrante, biologique, sans pesticides et fraîchement cueillie. 

Laisser un commentaire